Rentrée scolaire à Goma et Nyiragongo : engouements dans des écoles publiques

La rentrée scolaire a été effective à Goma et en territoire de Nyiragongo ce lundi 2 septembre 2019, où le ministre intérimaire de l’Education a effectué une tournée pour se rassurer de l’effectivité de la rentrée des classes.

Pour cette première journée, les écoles de la ville de Goma et de la chefferie de Bukulu ont veillé au respect du programme des cours conformément au calendrier scolaire.

Accompagné des cadres de l’Enseignement primaire et secondaire, le ministre intérimaire de l’Education Kasereka Giza  a remis quelques dictionnaires et manuels aux écoles visitées en vue de faciliter l’amélioration de la qualité de l’enseignement, et rendre la province compétitive sur le plan éducationnel.

« Il fallait que nous effectuons une ronde et en ville de Goma et en territoire de Nyiragongo. Et demain mardi 3 septembre 2019, ça sera le tour de Masisi, pour la province éducationnelle Nord-kivu 3. Les impressions sont tellement bonnes et nous remercions les parents d’avoir envoyé les enfants à l’école. Dans certaines écoles nous nous sommes rendu compte que les effectifs sont passés du simple au double, ce qui est une bonne chose. Cela veut dire que prochainement la province aura beaucoup d’intellectuels, qui vont nous aider à faire émerger cette province du Nord-Kivu », a indiqué le ministre Kasereka Giza.

Kasereka Giza, Ministre a.i de l’Education Nord-Kivu

Dans les écoles publiques de Goma et Nyiragongo, où nous sommes passé, les parents sont venus nombreux pour inscrire leurs enfants alors que le délai d’inscription est déjà écoulé.

A l’école primaire Kahembe  dans le groupement Munigi par exemple, la file d’attente des parents des écoliers était formée pour profiter de la mesure du gouvernement congolais de rendre l’enseignement primaire gratuit.

« Les instructions sont déjà données. Que personne ne vous demande les frais d’inscription pour vos enfants. Les cahiers de communications et les uniformes achetez-les où vous voulez, et qu’on ne vous impose pas l’achat de quoi que ce soit dans une école», a expliqué aux parents le Sous-Provede Shukuru Kisuka, à Nyiragongo.

Amour-Imani Christian

Leave a Reply

Your email address will not be published.