La 34ème Région militaire contre toute tentative d’armer la jeunesse à Beni

La 34e Région militaire des Forces armées de la République condamne ce qu’elle qualifie de tentative de création de force d’une milice à Beni.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 15 août 2019 à Goma, et dont copie est parvenue à infocongo.net, ce corps des FARDC condamne avec véhémence l’initiative du comité inter-estudiantin de Beni qui visait une auto-formation militaire des jeunes volontaires de Beni, en vue de combattre les ADF qui endeuillent du jour au jour cette région du Nord-Kivu.

La 34e région militaire basée à Goma trouve cette initiative inconstitutionnelle. Elle la qualifie de sabotage contre sa propre armée, qui tant soit peu sécurise le milieu, et estime que cette décision est ignoble. Car seules les FARDC ont reçu mission de défendre les frontières et l’intégrité du territoire national, de protéger la population et ses biens, ainsi que d’assurer la sécurité des institutions légalement établies,  au terme de l’article 190 de la constitution. Cet article stipule que nul ne peut, sous peine de haute trahison, organiser des formations militaires ou des milices privées, ni entretenir une jeunesse armée.

Tentant d’orienter l’initiative des jeunes, qui ont compris finalement que la question sécuritaire est de l’apanage de tous et nécessite l’intervention, la curiosité de toute la communauté, la 34 ème région militaire des FARDC encourage et félicite la jeunesse ayant pris  l’initiative.

Elle les appelle cependant à suivre obligatoirement le processus garanti par la constitution, qui donne pouvoir aux seules Forces armées de la République, de faire ou lancer  le recrutement au  sein  de l’armée.

Elle prévient en outre contre tout mouvement des jeunesses armées qui sera qualifié et considéré comme une force négative et traité comme telle. C’est pourquoi ce corps de l’armée appelle les jeunes désireux de servir sous le drapeau national,  à suivre les  prérogatives  prescrites  par la loi pour ne pas tomber dans le contra legem.

Rappelons que le comité inter-estudiantin de Beni avait tenté d’appeler il y a peu,  les jeunes de Beni, à suivre une auto-formation militaire. Des jeunes braves et volontaires seraient, selon eux, orientés par les Forces de l’ordre  en vue de combattre les ADF.

Azarias Mokonzi

Leave a Reply

Your email address will not be published.