Le Coup de sang de Steve Mbikayi !

Steve Mbikayi, frondeur de l’AFDC-A, a eu un coup de sang, après la déclaration de Joseph Olengankoy, sur la participation de la plate forme de Modeste Bahati au gouvernement Ilunkamba.

C’est depuis le départ du sénateur Bahati Lukwebo du FCC et la déclaration de l’ancienne présidente du groupe parlementaire AFDC-A Néné Nkulu radiant l’initiateur même de ce regroupement politique que les congolais sont habitués à des sorties médiatiques de part et d’autre.

Et du côté des frondeurs c’est Steve Mbikayi qui fait le porte -parole pour défendre bec et ongles la pérennité de ce regroupement politique. Sa dernière déclaration faisant allusion des responsables du CNSA a été considéré par plus d’un comme un coup des nerfs au vu des propos débités par l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et universitaire qui réagissait aux propos de Valentin Vangi qui reconnaissait à Bahati Lukwebo la responsabilité d’engager des discussions sur la composition du gouvernement pour le compte de l’AFDC-A.

Steve Mbikayi ne veut plus du CNSA

Pour Mbikayi cette institution n’a plus sa raison d’être dès lors que les élections ont été organisées et qu’il y a des institutions nouvellement installées : « crise à l’AFDC-A, le CNSA donne à l’aile dissidente. Joseph Olengankoy oublie qu’avec les élections son CNSA est périmé ! » Pour lui le pays n’est plus régi par l’accord du 31 décembre : « Nous ne sommes plus régis par l’accord de la CENCO d’où il tirait sa légitimité ! N’ayant plus rien à faire, il s’invite à toutes les crises. »

Cependant, le président de l’ACAJ, le célèbre avocat et défenseur des droits de l’homme Georges Kapiamba estime que ce dernier peut faire objet des poursuites judiciaires s’il s’obstine dans des déclarations sans fondements juridiques : « Monsieur le député Steve Mbikayi, cessez cette pratique de dédoublement d’un regroupement politique reconnu par le ministère de l’Intérieur. Créez carrément un autre. Car, ce que vous faites là peut vous faire poursuivre pénalement pour faux en écriture et escroquerie. »

C’est depuis le mois de juillet dernier que le président du parti travailliste a décidé de garder sa place au sein de la famille du sénateur à vie Joseph Kabila alors que Bahati a été radié du FCC pour insubordination à l’ordre de l’autorité morale de laisser Nthambwe Mwamba comme candidat président du bureau définitif du sénat.

Jacques Kalokola

Leave a Reply

Your email address will not be published.