Bahati: Cohésion nationale, Etat de droit et bonne gouvernance

La campagne électorale pour le bureau définitif du Sénat a démarré mercredi 24 juillet 2019, au Palais du peuple de Lingwala/Kinshasa. Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo de l’AFDC-A, candidat à la présidence de la Chambre Haute du Parlement RD Congolais a axé son discours de campagne sur les objectifs qu’il compte assigner à cette institution du pays: la cohésion nationale, l’Etat de droit et la gouvernance politique et démocratique.

Infocongo.net vous propose l’intégralité du discours du sénateur Bahati Lukwebo, devant ses pairs électeurs:

Honorable Président du Bureau Provisoire du Sénat de la RDC ; Honorables Membres du Bureau provisoire ; Honorables Sénateurs et Chers Collègues ;

J’ai le plaisir de vous saluer et de vous remercier de tout cœur pour votre présence et l’attention que vous voulez bien accorder à ma communication. C’est un grand honneur pour moi d’avoir cette occasion de m’adresser à de si hautes personnalités du pays que vous êtes et par ici remercier les membres du Bureau provisoire de la Chambre haute du Parlement de la RDC pour le travail abattu et qui nous conduit au processus électoral de ce jour.

Honorables Sénateurs et Chers Collègues ;

Je me présente devant vous aujourd’hui en toute humilité face à vous pour solliciter votre confiance en vue d’occuper, si vous le voulez sous peu, le perchoir de notre prestigieuse Institution : le Sénat de la République Démocratique du Congo.

Comme vous le savez pertinemment bien, Honorables Sénateurs et distingués collègues, cette élection a lieu dans un contexte particulier de notre pays qui vient deconnaitre pour sa toute première fois, son alternance politique apaisée et concrétisée par une passation pacifique du pouvoir entre un Président de la Républiquesortant et un autre entrant.

C’est ici l’occasion de féliciter et d’adresser mes hommages les plus déférents au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République pour sa brillante élection comme cinquième Président de notre cher et beau pays et mes remerciements à son prédécesseur Joseph KABILA KABANGE pour l’alternance politique en douceur.

Permettez-moi, Honorables Sénateurs et Chers Collègues, de vous féliciter également très chaleureusement pour votre brillante élection par nos assemblées provinciales.

Aussi, j’exprime ma reconnaissance à nos prédécesseurs Sénateurs pour le travail combien louable durant toutes les mandatures antérieures.

Honorables Sénateurs et Chers Collègues 

Comment ne pas être convaincu, en vous regardant en face, que vous êtes conscients de ce désir du changement véritable exprimé clairement par notre Peuple lors des élections du 30 décembre 2018 ?

C’est cette détermination de contribuer au véritable changement  dans le pays qui a amené la Conférence des Présidents des partis et Personnalités Politiques y compris les Cadres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliées (AFDC-A) ont, à l’unanimité, jeté leur dévolu sur ma modeste personne pour briguer le poste de Président de notre prestigieuse Institution. Qu’ils trouvent tous ici l’expression de ma gratitude nonobstant les tentatives de ravir de force et illégalement ce patrimoine national à leurs ayant droit. Pour notre part nous nous référons au passage biblique de Matthieu 5,44 je cite « aimez vos ennemis, bénisses ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent » 

Mes Chers Honorables Sénateurs ;

En guise de brève présentation, je réponds au nom de BAHATI LUKWEBO Modeste, élu Sénateur de la Province du Sud Kivu, originaire du Territoire de Kabare, âgé de 63 ans et marié à Madame Marie-France MAYGENDE BISIKA, père de plusieurs enfants.

Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

Comme l’indique mon CV en annexe de ce discours, j’ai deux diplômes de Doctorat en Sciences économiques appliquées (Finances et Comptabilité). Professeur à l’Institut Supérieur de Commerce de Kinshasa (ISC/Kin) avec deux charges horaires : comptabilité des entreprises à succursales multiples et Techniques des assurances, j’ai également exercé plusieurs fonctions notamment: Député National (plusieurs mandats), Président de la Commission ECOFIN et Questeur de l’Assemblée Nationale, Administrateur Directeur de la Banque de Crédit Agricole, Président Directeur Général de la SONAS, Ministre du Budget, Ministre de la Fonction Publique, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Ministre et Ministre d’Etat à l’économie nationale et récemment Ministre d’Etat au Plan.

En marge de mes travaux académiques et scientifiques, je suis un entrepreneur-promoteur dans  l’immobilier, l’agriculture et élevage, l’industrie, la cimenterie et l’hôtellerie, etc.

Acteur politique, je suis l’initiateur et Président national de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), Parti politique enregistré par l’Arrêté Ministériel no 151/2010 du 03 novembre 2010. 

A ce titre, je préside le Regroupement politique AFDC-A conformément aux textes qui le régissent.

Je compte donc mettre cette riche expérience au service du Sénat et de la Nation avec plus d’humanisme et de l’amour du prochain.

Honorables Sénateurs et chers Collègues,

L’objectif que je poursuis en postulant au perchoir du Sénat est celui de la recherche des voies en vue de la transformation sociale de notre pays,  par l’ouverture d’esprit et à des larges échanges sur des sujets d’intérêt commun : c’est là, même le visage qu’aura le SENAT pour lequel je vous sollicite vos suffrages : une chambre haute du parlement de notre pays,qui comprendra l’absolue nécessité d’une cohésion nationale, sur le fondement d’un Etat de droit et d’une gouvernance politique et démocratique.

Honorables Sénateurs et très distingués,parce que la confiance que vous allez bientôt m’accorder, je dois la mériter et pour des raisons évidentes qui se résument en quatre points, mon chemin de bataille :

  1. La prise en charge réelle des Sénateurs et des membres de leurs familles grâce à une efficiente affectation de la dotation budgétaire ;
  2. L’amélioration de la qualité de vie du personnel administratif de la Chambre Haute du Parlement de notre pays;
  3. La production qualitative et quantitative des lois ;
  4. Le contrôle efficace et efficient de l’exécutif ;
  5. La défense effective des intérêts des provinces dont le sénat est l’émanation ;
  6. La démocratie parlementaire, expression libre des sénateurs ;
  7. La diplomatie parlementaire etc…

Honorables sénateurs et chers distingués collègues ;

Notre Sénat accomplira toutes ses missions dans l’intérêt supérieur de la Nation.

En ce sens, toutes les actions impérieuses doivent être connues de la population pour susciter une adhésion, un élan politique et social d’appui aux réformes nécessaires.

Concernant le contrôle parlementaire, il sied de souligner qu’en ma qualité de Président de la Chambre Haute du Parlement de notre pays, si vous le voulez, je me ferai à chaque fois que c’est nécessaire et opportun, un devoir professionnel d’encourager  tout sénateur initiateur d’un instrument decontrôle parlementaire en faisant, bien entendu, usage de tous les mécanismes légaux à notre disposition-questions orales et écrites, audition en commissions, interpellations, commissions d’enquête-pour s’informer sur l’action de l’exécutif. C’est aussi la manière d’informer nos concitoyens et ceux qui ont choisi de vivre chez nous sur la marche des affaires dans le pays.

Moi, BAHATI LUKWEBO Modeste, une fois au perchoir, j’appuierai toutes les initiatives tendant à sanctionner l’action de l’exécutif suite au contrôle parlementaire et veillerai à ce que les recommandations issues dudit contrôle soient appliquées.

Distingués Collègues,

C’est au vu de la pratique et en connaissance de cause basée sur mon expérience dans la vie politique, que je serai à la hauteur de mes tâches si vous m’accordez votre confiance.

En vertu de ces prémisses, la Chambre Haute du Parlement de notre pays dirigé par ma personne, contribuera à la consolidation d’un Etat de droit qui sera au service de tous ses habitants, de ses citoyens vivant au pays et ailleurs.

Puis-je rassurer à travers vous, chers estimés collègues, tout le peuple qu’avec moi comme président du Sénat et aux côtés des autres membres du Bureau et des acteurs socio-politiques, il est possible de contribuer à la transformation des mentalités et au développement économique de notre pays. Ce pays qui regorge d’énormes ressources naturelles mais dont le peuple est parmi les plus pauvres du monde. Notre pays mérite mieux. Notre ambition est de sortir de la résignation au hasard pour chercher les voies qui mènent à cette transformation. Mon prochain bureau s’attèlera à ce point en activant entre autre la diplomatie parlementaire avec d’autres parlements du monde.

Distingués invités

La Chambre Haute du Parlement de notre pays est le garant du respect du principe de l’unité dans la diversité. C’est le trait d’union entre les provinces, les ETD et le Gouvernement central. Elle est appelée à établir et à maintenir les relations permanentes avec la base pour contribuer au développement des collectivités locales dont elle est l’émanation.

La Chambre Haute de la République joue le rôle de creuset et de garant de la décentralisation, et le Sénateur, celui d’artisan du développement durable de nos différentes provinces et des ETD. Faisons preuve de sagesse et de cohésion dans notre Chambre.

Outre légiférer, notre Chambre est appelée à contrôler le Gouvernement, les sociétés d’Etat, les établissements et les services publics. A ce propos, les us et coutumes parlementaires ont institué un troisième domaine dénommé la diplomatie parlementaire.

Elle prend part aux assises des organisations interparlementaires en préservant et en défendant les intérêts de nos populations.

Durant notre mandat, nous allons faire jouer à notre Sénat un rôle important aux niveaux sous régional, régional et international.

Des innovations

Nous avons l’ambition d’assurer une grande visibilité de notre Sénat  à l’Union interparlementaire (UIP) et à l’Organisation Internationale des Parlements des Etats Souverains, etc. L’objectif principal est de nouer de solides liens avec des collègues du monde partageant les vues communes. Il est temps que la Chambre Haute du Parlement de la RDC s’engage dans des débats clés sur la politique internationale et la globalisation.

Partant, je vous annonce d’ores et déjà que je vais élaborer un Programme d’études des fonctionnaires parlementaires de la RDC. Ledit programme va permettre à nos hauts fonctionnaires de prendre part et discuter des services de procédure, d’administration et de recherche offerts aux parlementaires à travers le monde. Ce programme entre dans le cadre de la diplomatie parlementaire en action. L’idée est de partager notre expérience parlementaire et nous enrichir de l’expérience des autres participants étrangers. 

Aussi, nous pensons que le moment est venu d’apporter quelques réformes notamment :

  • la régionalisation du Fonds d’Entretien Routier « FONER » assortie d’un financement équilibré grâce à la péréquation ;
  • la dotation budgétaire spéciale aux provinces sous forme de plan Marshall en vue de leur permettre de se doter des routes, des infrastructures, de l’eau et de l’électricité, des officines sanitaires et des écoles viables et équipées ;
  • l’érection de la cité parlementaire en vue de doter chaque parlementaire d’un bureau de travail grâce à la coopération internationale ;
  • le paiement régulier et à date fixe des émoluments des Sénateurs et des salaires des administratifs par voie bancaire, grâce à un montage financier moins coûteux ;
  • la dotation des moyens de transport
  • l’équipement et la modernisation des outils de travail administratif ;
  • la mutualisation de l’assurance maladies pour les Sénateurs, le personnel et les membres de leurs familles ;
  • la formation cyclique du personnel du Sénat etc…

Honorable Président, Honorables membres du Bureau, Distingués Collègues Sénateurs ;

Nous voudrions terminer cette communication en vous rappelant utilement que « la démocratie est l’abaissement des passions, la tolérance de l’autre », que la faiblesse engendre la force et non l’inverse, le faible l’emporte sur le fort  et le souple sur le dur, l’humilité précède la gloire.

C’est donc en toute humilité que nous vous prions de bien vouloir voter massivement pour nous en vue d’accomplir ensemble la noble mission qui nous est confiée par notre Peuple.

Que vive le peuple congolais ;

Que Dieu Tout Puissant bénisse le Sénat et notre pays.

De tout cœur, je vous remercie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.