Mabalako au Nord-Kivu

Six combattants du groupe « Wazalendo » ont été tués lundi 17 juin 2024 lors d’une riposte de l’armée congolaise (FARDC) à une attaque contre leur position à Mabalako, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Selon la société civile locale, les combattants « Wazalendo » ont attaqué une position des FARDC qui ont répliqué, tuant six assaillants. Un calme précaire est revenu à Mabalako lundi après-midi après une brève suspension des activités socio-économiques.

Aucune réaction officielle de la part des FARDC n’a été obtenue jusque là

Deux soldats tués dans une embuscade à Lubero

Par ailleurs, dans le territoire voisin de Lubero, deux soldats des FARDC ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi par des jeunes armés à Njiapanda. Selon l’administrateur du territoire de Lubero, les soldats revenaient du village de Maikengo pour ravitailler leurs camarades en vivres lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade entre Kambau et Njiapanda.

L’administrateur du territoire de Lubero a annoncé l’ouverture d’une enquête pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire en justice.

Il appelle au calme et à la collaboration de la population pour retrouver les auteurs de ces attaques.

Notons que la situation sécuritaire dans la région du Nord-Kivu reste préoccupante, avec des attaques récurrentes des groupes armés contre les civils et les forces de l’ordre. Les efforts du gouvernement congolais pour ramener la paix dans la région doivent se poursuivre, avec le soutien de la communauté internationale. Lire aussi : Deux soldats des FARDC lynchés et brûlés vifs par des jeunes en colère à Njiapanda, Nord-Kivu – Infocongo

Lire :  La société civile de Beni décrète une journée de deuil après les tueries des civils