RN5 Route Bukavu-Kamanyola

La route nationale numéro 5 (RN5), reliant Bukavu à Kamanyola dans le Sud-Kivu, en République démocratique du Congo, est en cours de réhabilitation grâce au financement du programme Sino-congolais. Dirigés par la Société d’infrastructures Sino-congolaise (SISC) et exécutés par SICOHYDRO 14 sous la supervision de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT), ces travaux visent à améliorer considérablement les conditions de transport dans la région.

Un tronçon stratégique pour le développement économique

Lors d’une visite récente sur le chantier, Isaac Kamfwa Mupendwa, directeur provincial de l’ACGT/Grand Kivu, a souligné l’importance de cette route pour le développement économique de la région. « Cette route va relier la ville de Bukavu à Kamanyola, facilitant ainsi l’acheminement des denrées alimentaires et des vivres », a-t-il expliqué.

Image d’illustration : Route Bukavu-Kamanyola complètement dégradée avant les travaux de réhabilitation (ph droits tiers)

Des progrès encourageants et des perspectives optimistes

Les travaux en cours concernent l’assainissement, le remblayage, la stabilisation des talus et la maçonnerie. Selon Yves Muhigirwa Kahasha, chef de mission de contrôle et de surveillance du projet, les efforts conjugués de l’ACGT, de la SISC, de la SICOMINES et des autorités congolaises permettent d’avancer rapidement.

Cette deuxième phase du projet s’étend de Nyatende à Kamanyola, après l’asphaltage des 10 premiers kilomètres reliant Bukavu à Nyatende. Les travaux actuels comprennent le bétonnage des caniveaux, la construction de murs de soutènement et le remblayage des talus.

Objectif : l’asphaltage pour fluidifier le trafic

L’objectif principal est d’asphalter cette section de la RN5 dans les prochains jours, afin de soulager les usagers qui souffrent de son état actuel. Grace Kabanga Shabani, chef de mission de contrôle adjoint, a insisté sur l’impact économique majeur de cette route, reliant Bukavu à Uvira et au port de Kalundu, et desservant la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE).

Asphaltage de la RN 5 au niveau de Bukavu (ph droits tiers)

Un désenclavement attendu et une souveraineté renforcée

La réhabilitation de la RN5 permettra de réduire considérablement le temps de trajet entre Bukavu et Uvira, tout en supprimant la dépendance au passage par le Rwanda. Cette route revêt donc une dimension importante pour le désenclavement de la région et le renforcement de la souveraineté nationale.

Lire :  ESU : Tomas Luhaka demande les données statistiques des étudiants inscrits et finalistes

Une population impatiente et des retombées positives espérées

La population locale accueille favorablement l’avancée des travaux, impatiente de pouvoir enfin circuler sur une route asphaltée et de bénéficier des retombées économiques positives attendues, notamment en termes de désenclavement et de développement des échanges commerciaux.

En conclusion, la réhabilitation de la RN5 constitue un projet d’envergure porteur d’espoir pour le développement économique et social du Sud-Kivu. Lire aussi : Goma : Le gouverneur militaire modernise les routes malgré l’insécurité – Infocongo