Affrontements FARDC-M23

La situation dans les localités stratégiques de Kibirizi et Vitshumbi, situées dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), demeurait incertaine vendredi 17 mai soir. Des informations contradictoires circulent quant au contrôle réel de ces zones, remises en question par des sources locales les déclarations du gouvernement congolais annonçant leur reprise par les FARDC.

Des habitants de ces localités, réfugiés dans des zones voisines comme Kanyabayonga, font état d’une présence persistante des combattants du M23 à Vitshumbi et Kibirizi, malgré les tentatives des FARDC de les déloger.

« Hier (jeudi), il y a eu des affrontements à Rwindi où les FARDC ont tenté en vain de déloger les rebelles. Mais à Kibirizi, rien ne s’est passé et les rebelles sont toujours là », rapporte un membre de la société civile de Kibirizi, actuellement réfugié à Kanyabayonga.

Confusion à Vitshumbi…

Des témoignages similaires proviennent de Vitshumbi: « Moi je suis à Vitshumbi. Jusqu’à maintenant (21h30 du vendredi), c’est le M23 qui contrôle Vitshumbi. J’ai été surpris par la nouvelle annonçant la reprise de Vitshumbi. Seulement, avant-hier, les Wazalendo ont lancé un assaut contre un camp des rebelles avant d’être repoussé. L’affrontement n’a duré que trois heures mais les Wazalendo n’ont pas réussi à déloger les rebelles. Nous sommes sous administration rebelle », a confirmé à nos confrères de Actualité.cd, un habitant de Vitshumbi. Lire aussi : RDC: Incertitude sur le contrôle de Kibirizi et Vitshumbi | Actualite.cd

Image d’illustration: Le port de pêche de Vitshumbi (ph droits tiers)

Les responsables administratifs locaux se montrent également prudents quant à la reprise effective de Kibirizi. Ils affirment que des rebelles, soutenus par l’armée rwandaise, sont toujours présents dans la zone. « À Kibirizi, les affrontements sont récurrents. Chaque matin, il y a des échanges de tirs. Comme il est déjà 21 heures, je ne sais pas qui contrôle le village. Mais il se peut que les M23 soient toujours là », indiquait un responsable local.

Lire :  Beni : retour au calme sur l'axe Mbau-Kamango après l'attaque ADF au PK17

L’incertitude règne donc sur le terrain, tandis que les combats se poursuivent dans cette région instable. Des informations plus précises et confirmées sont attendues pour clarifier la situation.

Cette situation volatile rappelle la complexité du conflit dans l’est de la RDC et la nécessité de sources d’information fiables pour comprendre la réalité sur le terrain. Lire aussi : RDC : Offensive victorieuse des FARDC : Vitshumbi et Kibirizi libérées des mains du M23/RDF – Infocongo