Patriotes Wazalendo à Kitshanga

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont annoncé leur intention de doter les miliciens « Wazalendo » d’une tenue spécifique afin de les distinguer clairement des soldats des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Général-Major Peter Chirimwami, gouverneur du Nord-Kivu (ph infocongo.net)
Général-Major Peter Chirimwami, gouverneur du Nord-Kivu (ph infocongo.net)

Intégrés aux efforts de lutte contre la rébellion du M23 qui occupe des pans entiers des territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, les « Wazalendo » sont des miliciens locaux qualifiés de « patriotes ». Lire aussi : Masisi : Victoire conjointe des FARDC et des Wazalendo contre le M23 à Bitonga – Infocongo

Lors d’un point de presse tenu mercredi 15 mai, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général major Peter Chirimwami, a confirmé la mise en œuvre de mesures visant à mieux structurer ce groupe placé sous la tutelle du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants.

« Nous avons une délégation de la réserve armée pour la défense ici pour des sensibilisations. Leur objectif est de réorganiser les Wazalendo et de leur fournir une dotation spécifique, et cela va se concrétiser », a déclaré le général Chirimwami.

Combattants Wazalendo
Combattants Wazalendo

Il a également appelé la population congolaise à ne pas stigmatiser les « Wazalendo », soulignant que leur engagement dans la défense du pays est crucial face à l’agression du Rwanda.

Ne pas tomber dans l piège de l’ennemi

« Ne tombons pas dans le piège de l’ennemi », a-t-il insisté. « La véritable guerre du Rwanda aujourd’hui est contre les Wazalendo. Ils ne veulent pas les voir s’engager, résister pour leurs terres ou défendre leurs populations. Ils cherchent à les diaboliser pour les discréditer et les exclure des opérations militaires, facilitant ainsi leurs actions. »

Lire :  Jean-Bosco Kayombo, ancien DG de la SNEL placé sous mandat d'arrêt provisoire

Le général Chirimwami a en outre rassuré la population sur la mise en place d’une organisation et de moyens adéquats pour soutenir les « Wazalendo », y compris la dotation en uniformes.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la Réserve Armée de la Défense en République Démocratique du Congo, officialisée par une ordonnance présidentielle en décembre 2023 et concrétisée par la nomination de responsables clés.

La création de cette réserve, suscitant des réserves de la part de la communauté internationale, a été motivée par Kinshasa par l’urgence de défendre l’intégrité du territoire national face aux menaces persistantes.

La Réserve Armée de la Défense est composée de diverses catégories de personnes, notamment des militaires retraités, des démobilisés, et des volontaires civils engagés dans la défense du pays, conformément à la Constitution.