Marche pour la paix à Lubunga

La commune de Lubunga, à Kisangani, est en proie à un nouvel exode massif de ses habitants à la suite de la recrudescence des affrontements entre les communautés Mbole et Lengola. Ces violences, qui ont déjà fait 7 morts la semaine dernière, poussent les familles à fuir par crainte d’incursions au centre-ville.

Un exode massif vers les communes voisines

Le « beach Jaloux Jaloux » dans la commune Makiso est devenu le point de départ de nombreux habitants de Lubunga en quête de refuge. Munis de leurs biens et accompagnés de leurs familles, ils se dirigent vers les communes de Kisangani, Tshopo et Mangobo, déterminés à échapper à la violence qui les guette.

Commune de Lubunga à Kisangani
Image d’illustration : Pirogue pour la traversée du fleuve dans la Commune de Lubunga à Kisangani

L’éducation perturbée par l’insécurité

L’insécurité grandissante a également contraint à la fermeture des écoles dans la commune de Lubunga. Les trois centres de passation d’examen d’État ont été délocalisés à Makiso pour permettre aux finalistes de Lubunga de passer leurs épreuves dans des conditions sécurisées.

Commune de Lubunga à Kisangani
Commune de Lubunga à Kisangani

Les forces de l’ordre déployées sur place

Les autorités ont réagi en dépêchant des éléments de la police nationale congolaise et des forces armées de la République démocratique du Congo dans la commune de Lubunga. L’unité de police spéciale venue de Kinshasa il y a quelques mois est également sur le terrain pour rétablir l’ordre.

Dialogue intercommunautaire en perspective

Face à cette situation alarmante, le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale de la Tshopo prévoient d’envoyer des équipes sur place pour rencontrer les membres des communautés Mbole et Lengola. L’objectif est de favoriser le dialogue et de trouver une solution pacifique à ce conflit qui déchire la commune de Lubunga. Lire aussi : Tshopo : Les députés provinciaux d’Opala et d’Ubundu sonnent l’alerte face à la résurgence des violences intercommunautaires – Infocongo

Lire :  Kisangani : la marche pacifique du 10-ème anniversaire du Rapport Mapping dispersée brutalement par la police

Laisser une réponse