Réhabilitation des artères autour du Grand marché

L’Hôtel de Ville de Kinshasa a entrepris, depuis quelques jours, la réhabilitation des artères environnant le grand marché de la ville. Cette initiative vise à préparer la prochaine réouverture de ce centre de négoce majeur de la capitale.

Les travaux sont actuellement réalisés par l’entreprise Aaron Sefu, située au croisement des avenues Kasavubu et Commerce, à proximité du jardin zoologique de Kinshasa. Cependant, ces travaux ne sont pas sans défis. La saison des pluies, qui sévit abondamment sur la ville, risque d’affecter leur durée. Un agent de l’entreprise de construction explique :

« Nous sommes en train de réhabiliter la route, la chaussée et les caniveaux. Malgré les difficultés liées aux inondations fréquentes dans la commune de Kinshasa, nous progressons graduellement. »

Insalubrité à Kinshasa RDC
Insalubrité à Kinshasa RDC

Dans le cadre de ces travaux, l’Hôtel de Ville de Kinshasa a émis un communiqué le 7 avril, annonçant la fermeture temporaire à la circulation de certains tronçons des avenues Kasavubu, Rwakadingi, et du Commerce. Cette mesure sera en vigueur du 9 au 22 avril 2024. Les commerçants sont également invités à libérer les sites concernés par les travaux.

Les vendeurs espèrent que, une fois les travaux achevés, ils pourront reprendre leurs activités dans des conditions optimales, comme par le passé. Selon les informations de l’Hôtel de Ville de Kinshasa, le nouveau marché central réhabilité sera doté de 80 000 étals et 650 magasins. Lire aussi : Kinshasa : la reconstruction du marché central annoncée pour la mi-juillet – Infocongo

Le Grand marché de Kinshasa en cours de réhabilitation (ph droits tiers)

Commerçants affectés par la fermeture temporaire

La fermeture temporaire des tronçons des avenues Kasavubu, Rwakadingi, et du Commerce a eu un impact significatif sur les commerçants du grand marché de Kinshasa. Voici quelques-unes des manières dont ils ont été affectés :

Lire :  CENI: « Dans l'ECC et la CENCO, les fonctions sont dévolues aux confessions et non aux individus » (Mgr Eric N'senga)

Notons que pendant la période de fermeture, les commerçants ne pourront pas accéder à leurs étals habituels pour vendre leurs produits. Cela va évidement entraîner une perte de revenus pour de nombreux vendeurs.

Par ailleurs, les commerçants ont dû faire face à l’inconfort de ne pas pouvoir travailler dans leur environnement habituel. Ils ont également été confrontés à l’incertitude quant à la durée de la fermeture et à la date de réouverture. Certains ont dû trouver des solutions temporaires, comme vendre leurs produits ailleurs ou réduire leur activité pendant cette période de fermeture.

Malgré ces défis, les vendeurs espèrent que la réhabilitation des artères améliorera les conditions du marché une fois les travaux terminés. Ils attendent avec impatience la réouverture du grand marché et la reprise normale de leurs activités.

En somme, la fermeture temporaire est un défi pour les commerçants, mais ils gardent l’espoir que cela conduira à un marché plus moderne et fonctionnel à l’avenir. Lire aussi : Reconstruction du Grand marché de Kinshasa : vers un nouvel imbroglio judiciaire – Infocongo