Eric Mumbere député provincial Nord-Kivu

Le député national Éric Mumbere, élu de Goma, a adressé une lettre au Premier Ministre, pour attirer son attention sur la situation sécuritaire et humanitaire « préoccupante » qui prévaut dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Dans sa lettre, il dénonce les atrocités commises par les groupes armés, notamment la coalition M23/RDF, les ADF/MTN et CODECO, qui ont engendré une crise humanitaire complexe dans la région.

Des milliers de familles ont été contraintes de fuir leurs villages, abandonnant leurs maisons et leurs moyens de subsistance. Des centaines de personnes ont été tuées ou blessées, et les populations civiles vivent dans la peur et l’incertitude constantes.

Face à cette tragédie, l’élu de Goma formule plusieurs requêtes au Premier ministre :

1.Déclarer la province du Nord-Kivu comme zone sinistrée. Cette mesure permettra de mobiliser des ressources nationales et internationales pour venir en aide aux populations sinistrées et de mettre en place des mesures d’urgence pour leur protection et leur assistance.

2.Prendre des mesures d’allègement fiscal pour les populations du Nord-Kivu en difficulté. Cette mesure permettra de soutenir les familles appauvries par le conflit et de leur donner les moyens de subvenir à leurs besoins essentiels.

3.Réduire les taxes et impôts pour les populations du Nord-Kivu en difficulté.

4.Exonérer les taxes sur les produits de première nécessité.

5.Mettre en place un programme de soutien aux entreprises locales pour relancer l’économie de la province.

Le député Mumbere lance un appel vibrant à la solidarité nationale et internationale pour soutenir les populations du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Lire :  Attaque à Mbau : l'armée renseigne qu'il y a des soupçons de règlement de comptes

Amour Imani Christian

Laisser une réponse