Carte d'identité produite par l'ONIP

Il y a près de 10 mois, le président de la République Félix Tshisekedi a reçu le premier modèle de la nouvelle carte d’identité nationale délivrée par l’Office national pour l’identification de la population (ONIP). Cependant, aucun Congolais, sur toute l’étendue du territoire national, n’en a reçu une, malgré les promesses du directeur général par intérim de l’ONIP, Stanislas Kenza Lukengu, lors d’un briefing de presse coanimé avec le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Félix Tshisekedi reçoit la nouvelle carte d'identité
Félix Tshisekedi reçoit la nouvelle carte d’identité (archives infocongo.net)

Soucieuse de concrétiser la promesse du chef de l’État de doter les Congolais d’une véritable pièce d’identité sécurisée, l’Inspection Générale des Finances (IGF) a dépêché, depuis le 4 mars, une mission d’encadrement des opérations financières à l’ONIP. Cette mission vise à superviser les fonds versés par le trésor public dans les deux comptes de l’ONIP logés à la SOFIBANQUE.

L’IGF à l’ONIP pour faire la lumière sur marché des cartes d’identité

Selon l’ordre de mission signé au nom de Jules Alingete Key par Victor Batubenga, Inspecteur Général des Finances et chef de service adjoint, il s’agit des comptes n° 00023205330225292020035 USD et 00023205330225292010044 CDF ouverts auprès de la SOFIBANQUE au nom de l’entreprise AFRITEC. Ces comptes sont liés au contrat de production des cartes d’identité et du fichier de la population.

Jules Alingete Key
Jules Alingete Key, chef de service IGF

Des sources proches de ce service, rattaché à la présidence de la République, ont signalé des mauvaises pratiques au sein de cet établissement public. La mission de l’IGF, dirigée par l’inspecteur des finances Nlungu Kweta, vise à clarifier la signature et la gestion du contrat entre l’ONIP et Afritec/IDEMIA pour la production et la délivrance de la Carte d’Identité Nationale.

Lire :  La RDC dans une escalade de violence pendant que s’installe une crise sanitaire aigüe

Un contrat de 20 ans pour plus d’un milliard de dollars

Il est à noter que l’Office National d’Identification de la Population (ONIP), par le biais de son Directeur Général ad intérim, avait signé un contrat avec IDEMIA qui lie la RDC pendant 20 ans, pour un montant estimé à plus d’un milliard de dollars américains.

À l’époque de l’ancien DG, les experts de l’ONIP avaient estimé à moins du tiers les opérations d’identification de la population et avaient déjà défini le plan opérationnel pour le processus d’identification et d’octroi de la carte d’identité.

Cependant, personne ne peut préciser le nombre de machines nécessaires ni leurs coûts. De plus, le contrat accorde à IDEMIA le tiers de toutes les recettes générées par le Fichier Général de la Population pendant 20 ans. Une autre critique adressée à Stanislas Kenza depuis sa gestion intérimaire concerne la prise de décisions unilatérales sans convoquer de réunions du comité de gestion. Lire aussi : RDC : Peter Kazadi annonce la délivrance des cartes d’identité d’abord à Kinshasa