Affiche agents DGRPT

Les agents et cadres de la Direction Générale des Recettes de la Province de la Tshopo (DGRPT) observent une grève depuis le mercredi 28 février 2024 pour réclamer le paiement de 27 mois d’arriérés de salaires.

Blaise Lokudu, agent de la DGRPT, dénonce le comportement de l’employeur qui retarde le paiement des salaires depuis si longtemps. Il souligne que, malgré les efforts des agents et la maximisation des recettes, ils ne sont pas payés. Cette situation engendre des difficultés de vie pour les familles des agents, avec des enfants chassés de l’école et des familles incapables de se nourrir ou de payer le loyer.

Manque de respect et injustice

Bambale Gires, un autre agent, déplore le manque de respect et d’injustice dont ils sont victimes. Il rappelle que les agents ont été payés à un taux de change défavorable pendant plusieurs années, et que le budget provincial prévoit pourtant le paiement au taux du jour.

Appel à l’intervention du gouvernement

Les agents de la DGRPT ont adressé une correspondance au Président de la République le 28 février 2024 pour demander son intervention et obtenir le paiement de leurs arriérés de salaires. Ils estiment avoir contribué à la maximisation des recettes et méritent d’être traités avec respect et dignité.

Paiement d’un mois d’arriérés aux agents

Selon nos sources, le gouvernement provincial a versé un mois d’arriérés de salaires aux agents de la DGRPT ce vendredi 1er mars 2024, mais pas aux cadres. Cette décision a créé de la frustration au sein du personnel.

Lire :  Eliminatoires-CAN U23 : les Léopards de la RDC sont déjà arrivés à Sétif

Mobilisation pour le respect des droits

La situation des agents de la DGRPT à Tshopo met en lumière les difficultés que rencontrent de nombreux fonctionnaires en RDC. La mobilisation et l’action collective sont essentielles pour faire respecter leurs droits et améliorer leurs conditions de vie. Lire aussi : Province de la Tshopo : Silence, on tue ! – Infocongo