Drone CASC CH4

Un drone de l’armée Rwandaise a lancé un obus sur l’aéroport international de Goma, dans la province du Nord-Kivu, ce 17 février 2024. L’obus a touché un avion militaire Soukhoï Su-25, dont une aile a été abîmée, selon des sources indépendantes.

Donnant un autre son de cloche, le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu a déclaré lors d’une déclaration devant la presse ce samedi 17 février à Goma : « Dans la nuit du vendredi au samedi 17 février à 2h du matin, les drones d’attaque de l’armée rwandaise qui ont quitté le territoire rwandais, ont violé les limites territoriales de la RDC et ont visé les aéronefs des Forces armées de la RDC au regard des trajectoires suivies par les tirs de ces drones »

Mini-drone militaire utilisé sur les champs de bataille en RDC (Ph. droits tiers)

Cependant, fait-il remarquer, les aéronefs des FARDC n’ont pas été touchés. Mais les avions civils ont été touchés et endommagés, conclut-il. Toutefois, l’aéroport de Goma a continué à fonctionner normalement ce samedi.

Affrntements à Mweso dans le Masisi

Pendant ce temps, des affrontements ont eu lieu ce samedi 17 février matin entre les forces armées congolaises (FARDC) et les rebelles du M23, dans la localité de Mweso, dans le territoire de Masisi.

Des sources locales indiquent que les combats se sont déroulés à Mbuhi, à moins de 3 kilomètres du centre commercial de Mweso, où le M23 avait des positions. Entre temps, des coups de feu à l’arme lourde ont été entendus dans la localité de Mweso, notamment à Mbuhi, Bushenge et Pilote, ajoutent les mêmes sources.

Des missiles sol-air tirés sur un drone de la MONUSCO

Signalons que selon un document interne de l’ONU, le Rwanda aurait utilisé un missile sol-air tiré depuis un véhicule blindé de type WZ551 pour viser un drone d’observation de l’ONU dans une zone contrôlée par le M23. Précisons que le véhicule blindé WZ551 est un transport de troupes blindé fabriqué par la Chine, qui peut être équipé de différents systèmes d’armement, dont des lance-missiles. Lire aussi : Rébellion du M23 en RDC : selon l’ONU, l’armée rwandaise utilise des missiles sol-air | TV5MONDE Afrique

Lire :  Nord-Kivu : Montée en flèche des cas d'accidents à Beni

Le missile sol-air utilisé par le Rwanda n’a pas été identifié avec certitude, mais il pourrait s’agir d’un missile guidé par laser ou d’un système portatif de défense aérienne de type MANPADS. Le Rwanda aurait également fourni au M23 des drones CH-4 de fabrication chinoise, capables de transporter des bombes guidées par laser.

Par ailleurs, dans le territoire de Nyiragongo, au Nord de la ville de Goma, la situation était calme ce samedi sur le front.

Lire aussi : RDC : un formateur pilote de drones des rebelles ADF arrêté à Beni (officiel) – Infocongo