Guy Mbadu gouverneur du Kongo central

Le gouverneur de la province du Kongo-Central, Guy Mbadu est convoqué à Kinshasa pour consultation à la suite des incidents sécuritaires qui ont causé mort d’homme, fin janvier, dans la cité de Kimpese.

La décision de rappeler à Kinshasa l’autorité provinciale émane du rapport final de la commission interministérielle mise en place par le Gouvernement à la demande du chef de l’Etat, en vue de faire la lumière sur les incidents qui ont occasionné des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants le 29 et le 30 janvier 2024 dans la localité de Kimpese.

Insécurité dans la cité de Kimpese au Kongo central
Insécurité dans la cité de Kimpese au Kongo central

Cette délégation interministérielle qui a travaillée du 1er au 3 février était composée du ministre des Droits humains, Albert Fabrice Puela, du vice-ministre de l’Intérieur, Molipe Mandongo Jean-Claude et celui de la Justice Mambulau Mbemba Thadée. Pendant trois jours, ces officiels se sont entretenus avec les autorités politico administratives locales et les forces vives de la cité de Kimpese, dans le territoire de Songololo.

Conclusions de l’enquête 

Dans leur rapport final, les membres de la commission interministérielle ont relevé plusieurs manquements dans le chef des autorités tant provinciales que locales.

Il s’agit notamment de la passivité et du manque du sens d’anticipation, en dépit des rapports leur transmis par les services de sécurité. Il est aussi reproché au chef de l’exécutif provincial du Kongo-Central, l’absence d’une bonne coordination du point de vue sécuritaires, le manque d’initiatives de répression des auteurs des crimes décriés par les parquets civil et militaire.

Le rapport de la délégation interministérielle incrimine aussi le laxisme de certains éléments de la police vis-à-vis de délinquants ayant créé la méfiance dans le chef de la population.

Lire :  Uhuru Kenyatta est arrivé à Kinshasa ce vendredi

La semaine dernière, tous les soixante-sept éléments de la police en poste à Kimpese ont été muté vers d’autres localités de la province à la suite de la décision du ministère de l’intérieur. Lire aussi : Kongo-Central : un couvre-feu de cinq jours décrété à Kimpese – Infocongo