Stanis Bujakera

Le procès du journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication adjoint d’Actualite.cd et correspondant de Jeune Afrique à Kinshasa, s’est ouvert ce vendredi devant le Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe à la prison centrale de Makala où le journaliste est détenu.

Au cours de cette première audience depuis sa détention, les avocats de Stanis Bujakera ont relevé à nouveau des irrégularités entourant la détention de leur client.

Point de presse des journalistes réclamant la libération de Stanis Bujakera

« Aujourd’hui le tribunal de grande instance de Gombe s’est déplacé à la prison en chambre foraine. Nous avons demandé au tribunal de se constituer en chambre de conseil pour statuer alternativement sur la levée de la détention de notre client, basée l’irrégularité constatée sur sa détention, à défaut de lui accorder la liberté provisoire, considérant qu’il a suffisamment offert des garanties pour continuer à coopérer pleinement avec la justice.

Sa détention est irrégulière parce que l’ordonnance qui confirme cette détention pour 15 jours est obsolète, parce que ce délai est largement dépassé. Notre client est aujourd’hui en prison sans aucune justification basée sur la loi », a déclaré Me Charles Mushizi, l’un des avocats du collectif de défense de Stanis Bujakera.

Pour permettre aux avocats de l’accusé de s’enquérir du dossier afin de préparer la défense

Pour permettre aux avocats de l’accusé de s’enquérir du dossier afin de préparer la défense sur demande des avocats, l’affaire sur le fonds a été renvoyée au 20 octobre.

Au total, 6 infractions sont retenues contre le directeur de publication adjoint du site d’informations Actualité.cd. Il s’agit notamment de propagation de faux bruits et partage d’un faux document, la contrefaçon ou falsification des sceaux, timbres, poinçons ou marques de l’État congolais et des administrations publiques. Le tout lié à un rapport attribué à l’Agence nationale de renseignements (ANR) mettant en cause les renseignements militaires dans l’assassinat du député national et ancien ministre des Transports, Chérubin Okende. Lire aussi : Début du procès Stanis Bujakera : les avocats demandent au tribunal de constater l’irrégularité de la détention – Infocongo

Lire :  Beni : un agent de l'ANR retrouvé mort à Cantine

Jadot Doué Lukadi