Salomon Kalonda au procès

Les proches de Salomon Kalonda font état, depuis ce lundi matin, d’une nouvelle dégradation de son état de santé. La nuit dernière, le Conseiller spécial de Moïse Katumbi, en détention pour un procès devant la justice militaire, a été placé sous respiration artificielle.

Pour rappel, c’est depuis un mois qu’après plusieurs demandes de ses médecins, Salomon SK Della a été envoyé dans une formation hospitalière en raison de son état de santé préoccupant. À l’audience du 18 septembre dernier, la deuxième depuis l’ouverture de son procès, un mois plus tôt, il était apparu visiblement affaibli, le visage fatigué et marchant difficilement sous la surveillance d’une infirmière.

Justifiant sa présence malgré cet état, Salomon Idi Kalonda Della avait eu ces mots poignants : « Autant la mort peut m’emporter par la maladie, autant cette situation que je vis aujourd’hui avec ce procès de la honte peut m’emporter, c’est pour ça que j’ai exigé d’être présent. Mais tout homme a des limites, je ne saurai pas me mettre debout pendant toute l’audience. »

Il avait été transféré à l’hôpital une semaine seulement avant cette audience. Mais à la dernière audience de la semaine passée, ses médecins ne l’avaient pas autorisé à s’y rendre, vu son état de santé qui s’était encore dégradé. C’est ainsi que cette audience avait été renvoyée. Lire aussi : Procès Salomon Kalonda : Audience renvoyée à la suite de la dégradation de la santé de l’accusé – Infocongo

Avec Congoguardian

Lire :  La Cour Internationale de Justice condamne l'Ouganda à verser USD 325 millions à la RDC