Stanis Bujakera

Les réactions ne cessent de tomber après l’arrestation du journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication adjoint du média en ligne ACTUALITE.CD et correspondant du magazine Jeune Afrique.

L’opposant Martin Fayulu sur son compte Twitter qualifie cette arrestation d’une menace grave à la liberté d’expression et au droit à l’information et exige sa libération pure et simple du journaliste.

« L’arrestation du journaliste Stanis Bujakera dans les conditions peu orthodoxe, révèle l’arbitraire qui caractérise le régime des imposteurs. Telle intimidation est une menace grave à la liberté d’expression et au droit à l’information. Exigeons sa libération pure et simple »

Le journaliste Stanis Bujakera interpellé dans le dossier Chérubin Okende ?

D’après un document de MILRDC, le correspondant de Jeune Afrique et Reuters est accusé de la « propagation de faux bruits » mais aussi de la « diffusion de fausses informations », en relation avec un rapport attribué à l’Agence nationale de Renseignements (ANR) sur la mort de chérubin Okende exploité dans un article du journal Jeune Afrique.

Notons que la nouvelle de l’interpellation du journaliste Stanis Bujakera est tombée dans la soirée de vendredi 8 septembre, à l’aéroport international de Ndjili, alors Bujakera s’apprêtait à se rendre à Lubumbashi. Lire aussi : Le ministre de la Défense attaque le journaliste Stanis Bujakera devant la justice militaire – Infocongo

Jadot Doué Lukadi

Lire :  Consultations: enfin, dans le vif du sujet?