Jocelyn Danga Motty, médaille d'or en littérature

En plein journée du 1èr août, date dédiée au pays à une pensée pieuse à nos fervents parents, en même temps, une journée dédiée à la mémoire des morts, Jocelyn Danga Motty, la rend très significative, en remportant la médaille d’or au concours de littéraire, genre nouvelle, grâce à son œuvre intitulée « la Nuit et le soldat ».

Le nouvelliste a profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage aux premiers parents de la République, dit-il, le couple présidentiel, et en même temps aux siens et à tous les parents et aïeux, de même qu’à tous les morts injustes du pays, tués par le tortionnaire, le « nazi africain », Paul Kagame.

Redorer le blason de la république en littérature

LA médaille d’Or de Jocelyn Danga Motty absent aux Jeux, remise à sa sœur

Pour ce faire, redorer le blason tricolore de la République démocratique du Congo en marge de ces IXème Jeux de la Francophonie, constitue à ce titre le devoir patriotique des ambassadeurs de la RDC, dans cette aventure qu’organise ces jours, la plus grande capitale francophone. Voici donc un digne fils du pays, qui a vêtit de joie les 100 millions de congolais et les millions de la diaspora. Jocelyn Danga Motty rafle majestueusement, grâce à sa fine plume, une médaille d’or pour la République.

Déjà, pour un pays qui a une bonne faune d’écrivains et des plumes savoureuses, en remportant ce titre majeur dans ces compétions, est une façon de respecter les mémoires des aïeux de la littérature congolaise vernie par de grands noms en littérature orale, héritage qui nous est légué de bouche à l’oreille par nos génies ancêtres de manière transgénérationnelle. Mais aussi à la littérature écrite représentée : P.E.Lumumba, P.Lomami Tshibanda, R.Bolamba, T.Kanza, Faik-Nzuji,Mweya Tolande, André Yoka, Vumbi Yoka, Zamenga, Pie Tshibanda, Mweya Tolande , C.Djuku Simba, etc…

Lire :  L’existence de la SOCODA menacée par la gestion des droits d’auteurs !

Cependant, une joie immense pour les congolais satisfaits de voir cet événement à Kinshasa, après Z-74 aiguisé par le « Combat dans la Jungle », de Mohamed Ali et George Foreman.

Barca Horly Fibilulu