Antoinette Kipulu ministre de la Formation professionnelle

Il y a comme un virus dans le chef de certaines autorités qui les pousse inexorablement à poser des actes inciviques et à chercher ainsi à tout prix à impliquer le chef de l’Etat. C’est le cas de la ministre de la Formation professionnelle, Antoinette Kipulu Kabenga, qui s’emploie de toutes ses forces à détruire l’Institut Technique Agricole de Mombele, ITA Mombele

A cause de sa superficie (12 Ha) ITA Mombele est, depuis toujours, l’objet de tentative de spoliation par des autorités véreuses qui trouvent sur leur chemin la détermination des anciens élèves de l’ITA et le Comité des parents décidés à sauver l’école des griffes des ennemis du peuple.

L’institution, abandonnée à elle-même, n’est soutenue que par les efforts de ses anciens élèves.  Ces derniers ont reconstruit, en partie, la clôture du site afin d’empêcher le passage des habitants riverains qui menacent les cultures des travaux pratiques des apprenants.

Rude bataille des anciens de l’ITA Mombele pour réhabiliter ce patrimoine

A ce jour, l’école et ses anciens se battent pour réhabiliter ce patrimoine afin d’accompagner la vision du Chef de l’Etat de faire de la RDC le grenier Agricole de l’Afrique et du monde ainsi que son Poumon pour lutter contre le réchauffement climatique.

Une partie du patrimoine de l’ITA Mombele

Pour rappel, l’ITA Mombele existe depuis 1953 et a été dirigé, depuis sa création jusqu’à la suspension de la coopération en 1990, par l’agence belge de développement.

Depuis lors cette école technique a été cédé au Gouvernement national.

Sentant la fin venir avec les élections qui se profilent à l’horizon de décembre 2023, soit à peine cinq mois, Madame Kipulu a calé dans son viseur les espaces de l’ITA Mombele avant la fin de ce mandat, Mme Antoinette Kipulu Kabenga. Elle a ainsi obtenu, illégalement, un titre de propriété de cette institution alors que les biens de l’Etat sont géré par le ministère des Infrastructures et n’ont, pour ce faire, pas de titres de propriété (réf : Journal Officiel, numéro spécial du 19 Janvier 2022, point 6 Attribution du ministère des Infrastructures ; point 14)

Lire :  CENI : Les chefs des confessions religieuses pro-Malonda chez Tshisekedi ce mardi 16 juin

Par ailleurs, les corps de métiers gérés par l’administration du pays possèdent des espaces consacrés à leurs formations respectives. Par exemple à Kinshasa :

•          Bâtiments (maçonnerie, électricité : ITI Bumbu

•          Industriel, Mécanicien, … :  ITI Ndjili :

•          Moniteur Agricole, paysagiste, horticulture, … : ITA Mombele

•          Institut Technique des Agro Vétérinaires : Nsele

Destruction méchante du patrimoine public de l’Etat

Au lieu de réhabiliter l’école sur base des besoins lui présentés, Mme Kipulu procède à une destruction méchante des locaux fonctionnels du laboratoire ainsi que la salle d’informatique et menaces de chasser les apprenants en agriculture car elle détient maintenant un titre de propriété obtenu illégalement et frauduleusement.

On comprend ainsi les velléités de spoliation, de lotissement cachés derrière ces actes inciviques de Mme Kipulu Kabenga qui vont à l’encontre de la vision du Chef de l’Etat sur la formation de la jeunesse en général, et en agriculture en particulier.

Kipulu l’indélicate

Son manque de professionnalisme et sa médiocrité ont amené Mme Kipulu à causer la désolation des élèves de l’ITA Mombele. Elle a voulu cacher son forfait en invitant le Président de la République à poser une première pierre sur son crime social. A suivre…

Et pourtant, le pays est vaste et ne manque pas d’espace pour matérialiser les idées de Mme Kipulu. La ville de Kinshasa est appelée à s’étendre. Pourquoi venir superposer des bâtiments sur ceux existant au lieu d’accompagner les autres projets du Chef de l’Etat en rapprochant ladite « Cité des métiers professionnels » des nouvelles cités en construction au-delà de l’aéroport ou dans d’autres provinces là où les jeunes congolais ont aussi besoin des structures de l’Etat.

Lire :  Le VPM Tunda Ya Kasende de nouveau zappé au conseil des ministres

L’Assemblée nationale attendue pour voir clair dans cette spoliation d’un bien du peuple

Il est impératif que l’Assemblée nationale se saisisse de cette affaire afin que Madame Kipulu réponde devant les élus du peuple, afin qu’elle s’explique sur sa folie de destruction de l’âme de l’agriculture de la RDC, l’école pilote ITA Mombele.

Questionnement : si, Mme Antoinette Kipulu Kabenga voulait réellement ajouter un plus aux activités de l’ITA Mombele, alors que l’espace ne manque pas sur ce site, pourquoi n’a-t-elle pas profité de l’appui d’ENABEL pour réhabiliter les bâtiments de l’ITA Mombele, finir la clôture   et construire ses bâtiments dans un coin du site sans perturber le fonctionnement de l’ITA Mombele ? 

Ce sont là les velléités de spoliation qui poussent Mme Kipulu à ce gangstérisme sans limites.