Conférence de presse de l'opposition

Dans un communiqué de presse daté du 30 mai 2023, dont une copie est parvenue à la rédaction de infocongo.net, ce mercredi 31 mai.

Les leaders de l’opposition, Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sesanga, s’est disent avoir appris avec regret l’arrestation de Monsieur Salomon Kalonda, conseiller principal de Moïse Katumbi.

Arrestation par la DEMIAP de Salomon Kalonda
Arrestation par la DEMIAP de Salomon Kalonda à l’aéroport international de Ndjili

Ces derniers prennent la communauté internationale à témoin sur ce qu’ils qualifient de dérives dictatoriales du régime de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et appellent le peuple congolais à se mobiliser, conformément à la constitution.

Communiqué de presse :

Nous, candidats à l’élection présidentielle prochaine, avons appris avec regret l’enlèvement brutal de Monsieur Salomon Kalonda Della, Conseiller spécial de M. Moïse Katumbi Chapwe, président d’Ensemble pour la République, sur le tarmac de l’aéroport international de N’djili par les éléments de la Garde Républicaine, alors qu’il s’apprêtait à embarquer à bord d’un avion à destination de Lubumbashi.

Dérive totalitaire

Nous observons que les violences physiques subies et les arrestations arbitraires actuelles opérées dans  les rangs de quatre partis de l’opposition politique ( Ecidé, Ensemble pour la République, Envol et LGD ) procèdent des actions manifestement suscitées par un évènement du régime de M. Tshisekedi, suite aux manifestations fortes contre la vie chère, l’insécurité généralisée dans le pays et la balkanisation ainsi que le processus électoral chaotique ayant entraîné une adhésion populaire et massive.

Nous condamnons fermement les violations graves des droits et les restrictions des libertés des citoyens par lesquelles le régime en place se distingue en ce moment et exigeons la libération immédiate et sans condition de Monsieur Salomon Kalonda Della.

Lire :  En Chine, Félix Tshisekedi critique l'opposition

Nous prenons une fois de plus la communauté internationale à témoin sur les dérives dictatoriales du régime de M. Tshisekedi et appelons le peuple congolais à se mobiliser, conformément à la constitution, pour barrer la route à sa progression dangereuse au totalitarisme. Lire aussi: Le site « Le Congo qu’on aime » donne les raisons du kidnapping de Salomon Kalonda, le conseiller spécial de Moïse Katumbi – Infocongo

Joseph Mabanza Wakwansampi