Gouvernement USN : F. Ndeke parle du blocage et A. Kabuya des observations du chef de l’État

Le blocage de la sortie du gouvernement défraie la chronique en RDC. Le secrétaire général de la Dynamique des Démocrates du Congo (DDC), François Ndeke, membre du FCC, regrette les propos tenus par certains membres de l’Union Sacrée pour la Nation et fait le point. 

Pourquoi la sortie du gouvernement Sama Lukonde tarde-t-elle ? Au départ, on attribuait le blocage du pays au FCC, et aujourd’hui, Joseph Kabila et le FCC ne sont plus aux affaires. On peut alors attribuer ce blocage à qui ? L’autre fois, on attribuait le blocage à n’importe quelle personne qui n’était pas de l’UDPS. Aujourd’hui, le parti au pouvoir gère seul l’Intérieur, la Défense, la territoriale, les finances et tout le reste, mais ils sont bloqués“, a déclaré le Secrétaire général du parti cher à Ingele Ifoto.   

La réaction de l’UDPS, n’a pas tardé à tomber ce lundi 29 mars. Selon le Secrétaire général du parti au pouvoir, Augustin Kabuya, il n’y a pas blocage comme laissent entendre certains. 

Si la sortie du nouveau gouvernement tarde à sortir, parce que le Chef de l’État a fait des observations sur les listes des candidats. Il a trouvé que les femmes n’étaient pas suffisamment représentées. Le chef de l’État a aussi tenu compte de la représentativité géopolitique. Toutes ces observations devaient être prises en compte par le Premier ministre pour que tout le monde se retrouve“, a dit le Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya. 

FCC en dehors de l’Union Sacrée 

A la question de savoir pourquoi le FCC a préféré rester en dehors de l’Union Sacrée pour la Nation, François Ndeke n’a pas hésité à éclairer l’opinion en soutenant que les députés du FCC qui sont partis à l’Union Sacrée vont regretter leur aventure, car cette affaire ne marchera pas.  

Lire :  Gouvernement: « des morts » et « des blessés » en perspective à l'Union sacrée

Quant aux élections, il a dit que celles-ci se tiendront bel et bien en 2023, aucun glissement ne sera toléré, même pas d’un jour. Le mandat du président de la République reste une fois renouvelable et non plus, comme dit la Constitution. 

Je m’étonne d’entendre que le parti au pouvoir commence à s’attaquer à l’Église catholique qui est la seule église au milieu du village qui lutte pour le bien-être de la population. C’est grâce à elle que le peuple obtient souvent auprès des politiciens, ce qu’il veut“, soutient-il.  

Retour d’Ingele Ifoto à la présidence de la DDC

Parlant de son parti politique, François Ndeke a annoncé le retour à la présidence du DDC de Ingele Ifoto qui était frappé d’incompatibilité lors de son entrée au gouvernement. 

Une série de manifestations sera organisée en avril prochain à Kinshasa. 

Gel Boumbe

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.