Pneu brûlé sur le boulevard du 30 juin

Une nouvelle fois après sa marche pacifique brutalement réprimée du 20 mai dernier, l’opposition politique congolaise conduite par ses quatre ténors du moment, Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Augustin Matata et Delly Sesanga, a récidivé ce jeudi 25 mai, en mettant une bonne partie du centre-ville de Kinshasa sens dessus-dessous.

Quelques centaines de manifestants avec à leur tête les quatre leaders de l’opposition, ont réussi à paralyser toutes les activités dans le périmètre compris entre la banque Equity-Bcdc et les installations de Sep-Congo sur l’avenue des Poids-Lourds, un quartier d’affaires à l’intersection des grandes artères qui desservent le centre-ville de Kinshasa.

Des centaines de policiers pour disperser les manifestants

Pour contrer les forces de l’opposition qui avaient annoncé un sit-in devant le siège de la centrale électorale CENI, les autorités de la ville avaient déployé des centaines de policiers toutes dents dehors dans le périmètre concerné, au point de paralyser toute circulation et toute activité professionnelle dans cette partie de la mégalopole kinoise.

Un camion-bélier de la police face aux manifestants
Un camion-bélier de la police face aux manifestants

Arrivés de bonne heure le matin, les opposants ont trouvé porte close sur la voie qui mène à la CENI, se contentant d’un face-à-face avec les forces de sécurité, qui s’étaient assurées du renfort d’un camion-bélier.

Des heures de face à face manifestants-policiers

Un face-à-face qui a perduré pendant près de deux heures, avec une exfiltration forcée des quatre leaders de l’opposition, et des pneus brûlés par leurs partisans en plein boulevard du 30 juin. Et sur une promesse de l’opposition que cette manifestation, la seconde après celle du 20 mai dernier, sera suivie d’autres sorties publiques, du même acabit.

Lire :  Le FCC dit non à la nomination d'un informateur(communiqué)

En attendant, le message est passé. Et le pouvoir a montré une nouvelle fois sa fébrilité et sa capacité de répression contre toute velléité de contestation de son pouvoir…, en attendant le prochain épisode. Lire aussi: Sit-in de l’opposition à la CENI : la police tente de charger les manifestants après 3 heures de négociations sur le Boulevard – Infocongo