Clôture de la rencontre des femmes juges africaines à Libreville

Le Président de la Cour Constitutionnelle de la RDC, Dieudonné Kamuleta, a clôturé les travaux de la 1ère rencontre des femmes juges africaines à Libreville, capitale de la République du Gabon, jeudi 4 mai 2023.

Prenant la parole en tant que Vice-Président de la Conférence des Juridictions Constitutionnelles Africaines, CJCA, le Président Dieudonné Kamuleta Badibanga a tenu le discours de clôture de ces assises travaux de la 1ere rencontre des Juges africaines femmes.

Le président Dieudonné Kamuleta salue les participantes

Dans son mot, il a pris acte des recommandations sorties des travaux de ces assises. Il a reconnu l’importance de la prise en compte de la dimension genre, au nom de l’égalité, pour valoriser les compétences féminines dans le secteur de la justice. Il a aussi accepté la nécessité d’assurer le suivi des recommandations des travaux de Libreville par la mise en place d’un réseau des juges africaines femmes dans le cadre de la CJCA.

Dieudonné Kamuleta a, à l’occasion, promis de faire un plaidoyer au sein du Bureau Exécutif de la CJCA, afin que les recommandations de cette rencontre soient transmises aux Etats partis de la CJCA afin qu’elles soient traduites en actes.

Pour le cas de la RDC, il a informé l’assistance que la réunion de Libreville est tombée à point nommé. Ainsi, en sa qualité de Président du Conseil Supérieur de la Magistrature de la RDC, organe chargé du recrutement, de promotion et de mise en place des magistrats, il n’hésitera pas, au regard des compétences en présence, de prendre en compte la dimension genre dans les prochaines décisions qu’il a laissées sur sa table. 

Lire :  Les Léopards sont bien arrivés au Gabon

En d’autres termes, il promet de reconnaître les droits des femmes méritantes dans l’appareil judiciaire en visant l’idéal de l’égalité dans la magistrature. Lire aussi: Dieudonné Kamuleta a présidé la première rencontre des femmes juges africaines à Libreville (Gabon) – Infocongo