Evaluation du mandat de la Force régionale de l'EAC

Le Comité laïc de coordination (CLC) s’est opposé, vendredi 21 avril, à une éventuelle prorogation du mandat des forces de l’EAC, déployées dans le Nord-Kivu.

Cette structure associative des chrétiens catholiques a manifesté cette opposition dans une correspondance adressée au gouverneur de cette province.

Dans cette lettre, le CLC rappelle que le mandat de la force régionale de l’EAC a expiré depuis le 31 mars dernier.

Il s’interroge donc, sur quelle base juridique qui permet à l’EAC de se maintenir sur le sol congolais au-delà du délai légal.

Le coordonnateur urbain du CLC à Goma, Jackson Kitambala a estimé que le mandat de la force régionale ne peut être prorogé que s’il est offensif :

« Aucune prorogation ne doit être acceptée, si ce mandat n’est pas offensif et clair. Parce que des mandats flous parviennent toujours à nous mettre dans une situation de confusion. Le déploiement des FARDC dans les zones abandonnées par le M23, doit être clairement énoncé dans le mandat ».

Il a rappelé qu’aucune négociation politique, spécifique ou spéciale, avec le M23 ne sera tolérée.

Jackson Kitambala a également proposé l’organisation d’une enquête mixte, gouvernement- EAC-Nations Unies et Forces vives de la société civile, pour attester le retrait du M23 des zones autrefois occupées. Lire aussi: La force régionale de l’EAC fait le point sur son premier mandat

Lire :  CHAN : Florent Ibenge confiant face au Cameroun