Préparatifs de Nairobi 4 au Kenya

Les délégués de la facilitation kenyane, du secrétariat technique de l’EAC, de la MONUSCO et de la présidence de la république démocratique du Congo participent depuis le jeudi 16 mars 2023 à un atelier préparatoire de « Nairobi 4 » à Naivasha, au Kenya. La quatrième phase des consultations de paix en vue d’une solution pacifique à la situation sécuritaire à l’Est de la RDC.

Conduite par le haut représentant du président Félix Tshisekedi, chargé du processus de Luanda et Nairobi, le Professeur Serge Tshibangu, la délégation congolaise entend apporter sa contribution intellectuelle dans la préparation de cette quatrième phase des consultations prévues dans les prochaines semaines à Kinshasa, Goma, Bunia et Bukavu, suivant la recommandation prise à l’issue des travaux de Nairobi 3.

Le représentant du président Tshisekedi aux préparatifs de Nairobi 4

Nairobi 4 en terre congolaise

Selon la cellule de communication présidentielle, les travaux préparatoires de Naivasha portent sur le choix des participants à ces consultations, l’élaboration du programme détaillé pour chaque étape retenue, les questions logistiques et budgétaires ainsi que les matières qui seront traitées à cette 4ème phase des consultations, en terre congolaise.

En trois jours d’échanges, les participants se sont organisés en 4 ateliers correspondant aux différents thèmes de travail avant de produire un rapport qui sera présenté au Facilitateur qui le soumettra, à son tour aux Chefs d’Etat de la EAC.

De l’avis de tous, la quatrième phase de ce processus soutenu par la communauté internationale doit produire plus de résultats que les précédentes étapes.

Nairobi 4 est la suite du processus politique entamé depuis avril 2022 à Nairobi.

Lire :  Kinshasa : près de dix morts dans l'incendie une baleinière à Maluku

Au cours des trois dernières phases, des consultations ont été organisées en RDC et à Nairobi avec une cinquantaine des groupes armés ayant souscris au processus de désarmement et réintégration sociale à travers le P-DDRCS, des représentants de la société civile et des communautés. Lire aussi : Processus de Nairobi III: les groupes armés adhèrent au DDRC-S

 Amour Imani Christian