Pont aérien humanitaire UE-France

Le premier avion du pont aérien humanitaire Air Bridge organisé par l’Union européenne, avec le soutien de la France, transportant plus de 72 mètres cube de fournitures médicales est arrivé à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, ce vendredi 10 mars.

Ce matériel l’UNICEF est destiné aux personnes déplacées de leurs milieux de vie par la guerre que mène en RDC le Rwanda par ses supplétifs du M23.

« Le matériel d’urgence contient 50 000 sachets de sels de réhydratation orale (SRO) qui joueront un rôle vital dans la lutte contre la diarrhée et le choléra. Les sachets seront principalement distribués à des milliers de personnes déplacées par les récentes violences dans la région de Goma, au Nord-Kivu. La menace du choléra dans les camps surpeuplés où elles vivent est de plus en plus préoccupante. Le choléra, la rougeole et le paludisme sont des problèmes de santé majeurs dans tout l’est de la RDC, en particulier dans les zones touchées par d’importants mouvements de population », dit l’Union Européenne dans un communiqué.

Distribution prévue dans les centres de santé

Parmi les fournitures sanitaires et nutritionnelles livrées ce vendredi, des kits sanitaires d’urgence contenant des médicaments et des équipements seront aussi distribués dans plusieurs centres de santé.

« Cela permettra de fournir du matériel sanitaire et nutritionnel à des dizaines de milliers de personnes dans les zones touchées par la résurgence de la violence. En outre, le vol transporte d’importantes quantités de suppléments de vitamine A qui seront distribués à 300 000 enfants afin de renforcer leur système immunitaire, de prévenir la malnutrition et d’atténuer les effets de la rougeole », a ajouté le document.

Pour Grant Leaity, représentant de l’UNICEF en RDC, cette aide « n’aurait pas non plus été possible sans le financement des opérations européennes de protection civile et d’aide humanitaire (ECHO), du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF), du Canada, de l’agence gouvernementale suédoise pour le développement (SIDA), de la Banque mondiale et de l’Allemagne ».

Lire :  Nord-Kivu : la police arrête 3 personnes après l'explosion d'une bombe dans une église à Beni

Les ambassadeurs de l’UE et de la France aussi à Goma

La cargaison de matériel médical est arrivée à Goma en même temps que les visites dans la capitale du Nord-Kivu des ambassadeurs de l’UE et de la France en RDC.

« Cet engagement confirme et renforce notre solidarité avec toutes les victimes de cette tragédie humanitaire dans l’est de la RDC, parallèlement à notre plein soutien aux diverses initiatives en cours pour y rétablir une paix durable », a déclaré l’ambassadeur de l’UE en RDC, Jean-Marc Châtaigner.

Bien que la majeure partie de la cargaison soit livrée à Goma, précise le communiqué certains équipements, notamment des kits pour sage-femmes, seront livrés dans l’ensemble des provinces de l’est du pays ou le conflit a déplacé plus de cinq millions de personnes. Dans le seul Nord-Kivu depuis le début de la dernière crise en mars 2022, plus de 800 000 personnes ont été forcées de fuir leurs maisons.

Dans la province de l’Ituri, on estime qu’environ 190 000 enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë et que des milliers de personnes ont été déplacées depuis le début de l’année 2023. Lire aussi :