Passation de pouvoir entre Tshisekedi et Ali Bongo à la CEEAC

Le Président congolais Félix Tshisekedi, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale CEEAC, a passé le flambeau à son homologue du Gabon Ali Bongo Ondimba, à l’issue de la 22e session ordinaire de la CEEAC). C’était au cours d’une brève cérémonie organisée ce samedi 25 février 2023 à Kinshasa, par le président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Verissimo

Ali Bongo Ondimba qui a eu la présidence tournante de cette organisation pour les 12 prochains mois a salué le travail abattu par son prédécesseur Félix Tshisekedi. À l’en croire, sous son règne, la communauté a fait preuve de résilience face aux multiples crises

« C’est pour moi l’occasion d’adresser les vives félicitations à mon frère son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo et président sortant de la CEEAC, le féliciter pour le travail remarquable accompli au cours de son mandat à la présidence de notre communauté pendant toute l’année 2022. Dans un contexte des crises multiples marquées par l’urgence de se relever des conséquences de la covid-19 et de faire face aux effets de la guerre en Ukraine, la CEEAC a su faire preuve de résilience » a dit Ali Bongo Ondimba dans son discours d’acceptation

Appel à la cohésion et à l’unité de la CEEAC

Carte des Eats membres de la CEEAC

Par la même occasion, il a présenté un bref aperçu de ce que sera son mandat à la tête de cette organisation. Pour y arriver, il a appelé à la cohésion et à l’unité au sein de la CEEAC

« Au moment où il me revient ce jour de prendre la présidence de notre communauté, la scène internationale reste confronter à des nombreuses crises multiformes je pense notamment aux effets de changement climatique et aux menaces sécuritaires dans le golfe de Guinée, au Sahel, dans le bassin de la Tchad et à l’est de la République Démocratique du Congo. Toutefois, en dépit de ce contexte difficile, j’ai véritablement foi en la capacité de notre institution commune à relever comme il l’a toujours fait tous les défis auxquels il a été confronté » a rassuré Ali Bongo Ondimba

Lire :  Le Général Tshiwewe Songe remplace Ilunga Kampete à la garde Républicaine

Et d’ajouter :

« Ceci nous recommande d’agir de manière collective avec détermination et solidarité pour nous approprier des dossiers de notre espace régional. Tout au long de mon mandat de président de la CEEAC j’entends porter une attention toute particulière au chantier de financement de notre organisation communautaire »

Créée en 1983, sur les cendres de l’Union économique et douanière des Etats de l’Afrique centrale (UDEAC), la CEEAC compte 11 pays membres à savoir : le Congo, la RDC, la RCA, l’Angola, le Burundi, le Rwanda, la Guinée équatoriale, le Cameroun, Sao Tomé-et-Principe, le Gabon et le Tchad. Son siège se trouve à Libreville au Gabon. Lire aussi : Sommet de la CEEAC : Félix Tshisekedi désigné facilitateur du processus de transition au Tchad