Député Théo Kazadi

Un accident de circulation s’est produit lundi 20 février 2023 à 12 heures sur la RN 01 à la hauteur du village Malundju, situé à 15 km de la ville de Tshikapa, impliquant le véhicule du député national Théo Kazadi.

Le bilan fait état de 4 personnes décédées dont une femme et trois hommes. Il s’agit de la belle-sœur de l’épouse du député national Théo Kazadi, de Monsieur Doudou, le chauffeur de la député Anne Marie Mbilambango, Monsieur Patrick Ngalamulume, l’assistant parlementaire du député Théo Kazadi.

Un constat déshonorant

Les témoins de l’accident ont fait un constat déshonorant. Ils ont découvert un Kit d’enregistrement dans le véhicule du député national Théo Kazadi. Comme on le sait, ce kit d’enrôlement a été emporté par les villageois, indique un témoin présent au lieu de l’accident.

Matériel d’identification et enrôlement des électeurs

Plusieurs Fiches d’identification et d’enrôlement des électeurs de l’Aire opérationnelle 1 (AO1), des cartes vierges et lamineurs ont été retrouvé dans la jeep de ce député national, qui n’est pas membre de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Tricherie électorale programmée ? La justice doit agir

Abondant dans le même sens, Steve Mbikayi qui a fait twitter sur son compte, le mercredi 22 février 2023, donne de précisions et parle de la tricherie électorale programmée.

« Il est fait état de la découverte de kit d’enrôlement, des fiches et des cartes d’électeur vierges dans la jeep accidentée d’un député national qui se rendait à Tshikapa. Nous exigeons des explications de la CENI et des sanctions sévères contre ce député que l’on a retrouvé 40 000 fiches,40 000 cartes d’électeurs vierges et des kits dans sa jeep accidentée vers Tshikapa. Il se raconte que tous les députés membres de son parti amèneraient ces matériels dans leurs fiefs pour une tricherie à grande échelle. C’est pourquoi, nous dénonçons et demandons à la justice d’agir », renseigne le tweet de Steve Mbikayi. 

Lire :  Assemblée nationale : l’entérinement des autres membres du bureau de la CENI reporté au 23 décembre

La population s’en mêle

La population se pose la question de savoir comment ce kit destiné au Centre d’inscription doit-il se retrouver entre les mains d’un privé ? « Ne serait-il pas un bureau d’identification et d’enrôlement des électeurs fictif ? », S’interroge plus d’une population.

Voici une piste d’enquête pour les services de sécurité afin d’éclairer l’opinion. Lire aussi :