Le Cardinal Ambongo saluant le pape François

Le Conseil national des apôtres au Congo, CNAC, recadre la réaction de certains congolais à la suite de l’adresse du Cardinal Fridolin Ambongo au Pape François disant : « Le peuple qui vous accueille aujourd’hui souffre dans son corps et dans son âme ».

D’après son président national, l’apôtre Patrick Wanzambi qui a exprimé ses mécontentements à la rédaction d’infocongo.net, le cardinal Ambongo Fridolin est une autorité spirituelle qui mérite le respect.

« Notre culture nous renseigne d’avoir certaines valeurs que nous devons aux autorités. Le cardinal Ambongo, c’est notre père par rapport au rôle qu’il joue dans l’église. Il ne faut pas que nous puissions transformer les problèmes politiques en un comportement d’anti-valeurs », a – t – il indiqué

Avant d’ajouter

« Pour concevoir certaines valeurs de notre société, il y a certaines choses que nous pouvons régler d’une certaine manière qui ne peuvent pas nuire à la dignité et la valeur de l’autorité parmi nous. », a-t-il déclaré.

En outre, l’apôtre Patrick Wanzambi précise que le chef du saint siège a donné le message spirituellement pour faire comprendre au peuple congolais que le président Félix Antoine Tshisekedi a encore du temps devant ces derniers.

« Il faut comprendre que le pape a donné le message qu’il a donné, c’est un message spirituel pour comprendre que nous avons encore du temps devant nous avec le président Félix Tshisekedi, pourquoi s’agiter, ça c’est le point de vue du cardinal. Les gens spirituels savent que le pape est venu déposer ce qui appartient aux Africains, bien que les occidentaux sont déçus. », a ajouté le numéro 1 du CNAC. Lire aussi: Le Pape François appelle les commanditaires des violences en RDC à faire taire les armes

Lire :  Maniema : les responsables d’écoles privées sommés de restituer l'argent perçu pour l’ENAFEP

Joseph Mabanza Wakwansampi