Delly Sesanga

Delly Sesanga, président du parti Envol, a déclaré sa candidature à la présidentielle de décembre 2023, dans une longue interview accordée au magazine panafricain Jeune Afrique, publiée ce mardi 24 janvier 2023.

Le député national actuellement en tournée de Refondation du Congo, dans les provinces du pays, est actuellement à Lisala, où il fera l’annonce de sa candidature lors d’un meeting populaire.

En vrai on sentait l’annonce de cette candidature, lorsqu’il y a dix jours, démarré sa tournée, à Kolwezi, la ville qui l’a vu naître au Lualaba, il y a 52 ans. Tout un symbole pour le député connu pour son franc parler, qui lutte farouchement pour la réduction du train de vie des institutions de la RDC.

Delly Sesanga, candidat à la présidentielle de décembre 2023

Cette tournée qui l’a conduit successivement à Kindu dans le Maniema, à Isiro dans le Haut-Uélé et présentement à Lisala dans la Mongala, a les allures d’une précampagne, et l’élu de Luiza dans le Kasai central ne se prive pas de brocarder le régime en place.

Delly Sesanga, représente pour beaucoup la nouvelle donne politique qui tranche avec celle des politiciens sans programmes politiques. En effet, à chacune de ses sorties, il a critiqué le bilan de Félix Tshisekedi. Dénonçant le « régime de prédation, de corruption et de violation de la Constitution ».

« Félix Tshisekedi a échoué dans sa mission. Il a échoué à consolider la démocratie, à lutter contre la corruption, à préserver l’indépendance nationale. Les gens ont besoin d’une vraie rupture. C’est pour cela que j’ai pris la décision de me présenter », affirme-t-il dans son entretien publié par Jeune Afrique. Lire aussi: Des congolais appellent à la candidature de Delly Sesanga à la présidentielle de 2023

Lire :  Le Sénat s'oppose aux poursuites contre Matata Ponyo

Laisser une réponse