Route nationale RN1 coupée

La pluie diluvienne qui s’est abattue sur Kinshasa ce mardi 13 décembre a causé la mort d’une centaine de personnes et d’importants dégâts matériels, dont la coupure en deux de la route nationale N°1 entre Kinshasa et Matadi, de Matadi-Kibala. Ce bilan est susceptible de s’alourdir après le décompte qui sera fait par les services compétents.

« Nous sommes venus évaluer les dégâts et les premiers dégâts que nous constatons sont humains. Il y a une vingtaine de morts et nous continuons encore les recherches pour en savoir plus », a d’abord déclaré le Premier ministre Sama Lukonde, à la tête d’une équipe gouvernementale lors de la visite à Matadi Kibala, à l’entrée ouest de la capitale.

Selembao, une autre commune de Kinshasa, pleure 30 morts. Même bilan macabre à Binza-pigeon, dans la commune de Ngaliema.

La ronde des officiels s’est poursuivie dans d’autres endroits de la capitale. Les corps des victimes sont acheminés notamment à la morgue de l’hôpital général de référence de Kinshasa, ex-Mama Yemo.

En plus des dégâts humains, plusieurs maisons se sont effondrées, emportées par des érosions, notamment dans la commune de Ngaliema, et d’autres engloutis dans l’eau.  La RN1 reliant Kinshasa et Matadi dans le Kongo Central est coupée.

Cette route, essentielle à l’approvisionnement de la ville, relie la capitale au port fluvial de Matadi, entre Kinshasa et l’océan Atlantique. Cet affaissement de la chaussée s’est produit dans la commune vallonnée de Mont Ngafula, où de fréquents éboulements sont provoqués par les pluies et aggravés par une urbanisation sauvage.

Lire :  La base de l’Udps manifeste à Limete pour exiger la fin de la coalition FCC-CACH

Par ailleurs, les petites rivières, canaux et égouts ont débordé, inondant les rues y compris dans la commune huppée de la Gombe, qui abrite notamment les administrations et représentations diplomatique et le centre des affaires. Lire aussi: La RN1 coupée au niveau de Masamuna