Port de Maluku à Kinshasa

Des assaillants en provenance du territoire de Kwamouth dans la province de Mai-Ndombe ont atteint Maluku, une de 24 communes de la ville-province de Kinshasa, et tué 12 personnes.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo Okito, a confirmé la mort de ces 12 personnes, et annoncé que l’armée et la police sont déjà en action en vue de sécuriser cette zone.

« Passant en revue la situation sécuritaire dans quelques provinces, il a indiqué que la Commune de Maluku à Kinshasa est touchée aussi par les attaques des assaillants en provenance de Kwamouth. 12 compatriotes ont perdu la vie ces derniers jours. La police et l’armée sécurisent déjà cette zone », a rassuré le patron de la territoriale dans le compte rendu de la réunion lu vendredi 2 decembre 2022 par Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias.

Pour rappel, les violences communautaires à Kwamouth ont fait plus de 200 morts depuis le mois de juin. Elles ont atteint le territoire de Bagata, au Kwilu, où plusieurs dizaines de personnes ont été tuées depuis septembre. Des centaines de maisons ont été détruites et incendiées, sans compter des milliers de déplacés. Lire aussi: La violence aveugle gagne du terrain au Kwilu : après Kwamouth, c’est Bagata qui est à feu

Lire :  Ilunkamba remet le site de la Zone économique spéciale pilote de Maluku à Strategos