Eve Bazaiba ministre congolaise de l'Environnement à la COP 27

Les dirigeants du G20 ont tenu un sommet de deux jours, du lundi 15 au mardi 16 novembre 2022, à Bali en Indonésie.  Placée sous la devise « Se rétablir ensemble, se rétablir plus solidement », les dirigeants du G20 ont abordé, entre autres sujets, les trois priorités mises en avant par la présidence indonésienne du G20, notamment l’architecture mondiale de la santé, la transformation numérique et la transition énergétique durable.

Lors de ces assises, la RDC, le Brésil et l’Indonésie ont signé un accord, lundi 14 novembre, visant à permettre les trois pays de faire bloc pour la valorisation de leurs ressources forestières.

Ces trois nations sont considérées comme pays-solutions au problème de réchauffement climatique que connaît la planète terre. Dans cette convention, la RDC, le Brésil et l’Indonésie ont besoin de rentrer dans leurs droits. Ils ont réitéré, lors des travaux de COP27 tenus dernièrement en Égypte, leur volonté de voir les pays riches, reconnus comme des grands pollueurs, valoriser leurs ressources forestières.

Pour rappel, l’Indonésie exerce la présidence du G20 pour un mandat d’une année, soit du 1er décembre 2021 au 30 novembre 2022.

Au cours de son mandat, l’Indonésie s’est concentrée sur la pandémie mondiale de COVID-19 et sur la manière de surmonter collectivement les défis qui y sont liés. Elle passera le fanion à son successeur à la fin de l’année. Lire aussi: COP27 la finance au cœur des débat à Charm el-Cheikh

Gel Boumbe

Lire :  Kinshasa : une tête d’érosion menace le quartier Zamba Telecom à Mont Ngafula