Déplacés de Kanyarutchinya en fuite

La panique s’est emparée des déplacés de Kanyarutchinya en territoire de Nyiragongo et de la population de Goma ce mardi 15 novembre après-midi.

À la base, un présumé élément FARDC a tiré une balle dans le camp des déplacés, selon plusieurs sources qui parlent aussi d’un déplacement à moto des militaires congolais de la zone des combats vers la ville Goma.  Ce qui a alerté la population de Nyiragongo et de Goma.

Conséquences, plusieurs déplacés cantonnés au camp de Kanyaruchinya en territoire de Nyiragongo ont vidé les lieux et se sont dirigés vers Goma.

La société civile de Nyiragongo elle renseigne qu’il s’agit de la relève des militaires engagés sur la ligne de front, et parle d’une mauvaise stratégie, car la population n’a pas su supporter les mouvements de ces militaires, croyant qu’ils abandonnent au profit de l’ennemi.

Mambo Kawaya, condamne l’attitude de l’un des militaires qui a tiré des balles au niveau de Kanyarutchinya dans le camp des déplacés, situation qui a plus plongé la population dans la panique.

« Nous rappelons ici, que l’armée continue à protéger ses positions initiales. Il n’y a pas de danger pour la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo. Ayons confiance en notre armée », a-t-il déclaré dans une interview avec infocongo.net ce même mardi après-midi.

Amour Imani Christian

Lire :  Shadari qualifie de montage la plainte contre Marcelin Assumani et lui