présidents des cours d'appel

Une importante séance de travail a réuni ce lundi 17 octobre, au Conseil Supérieur de la magistrature tous les premiers présidents des cours d’appels et les procureurs généraux près les cours d’appel des 26 provinces que compte le pays.

Devant ces magistrats, le Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Dieudonné Kamuleta, est revenu sur la communication du Chef de l’État qui tient au bon fonctionnement du système judiciaire congolais. A ce sujet le Président de Cour constitutionnelle a invité ces responsables des ressorts à éviter toutes sortes de clientélisme ou manipulation.

Le président Dieudonné Kamuleta pose avec les procureurs généraux près les cours d’appel des 26 provinces

Dieudonné Kamuleta a demandé aux procureurs de ne procéder à une attestation que quand il y a des indices sérieux de culpabilité. « Soignons l’image de notre justice », a-t-il dit en substance.

Pour ce qui est des relations avec les autres institutions, le Président du Conseil Supérieur de la magistrature a fait savoir aux magistrats des ressorts que le pouvoir judiciaire n’est pas un service du gouvernement, mais un pouvoir à part entière.

Enfin, le Président Kamuleta a fait savoir aux magistrats qu’ils doivent prendre des décisions toujours dans le sens de la loi et jamais de l’argent ou de quelque pression que ce soit. Lire aussi: Concours des magistrats : le Président Kamuleta à Lubumbashi pour le coup d’envoi

Lire :  Jean-Marc Kabund attend fiévreusement sa réhabilitation par la Cour constitutionnelle