Des magistrats à Mbandaka

Pendant que le président de la Cour constitutionnelle Dieudonné Kamuleta lance le concours national de recrutement des magistrats à Lubumbashi, (Haut-Katanga), environ 625 candidats inscrits participent à ce concours dans l’ex-province de l’Equateur.

A Mbandaka, l’épreuve se déroule à l’Institut supérieur pédagogique (ISP), et la délégation nationale est en place avec des items.

Le premier président de la Cour d’Appel de l’Equateur, Jean-Pierre Liambi est d’avis que ce concours va résoudre le problème de carence de juges dans les juridictions de son ressort :

« Ce recrutement est lance pour augmenter le nombre de magistrats qui peuvent travailler dans les coins les plus difficiles comme dans le Grand-Equateur ou nous sommes entre eaux et forêts et les infrastructures ne suivent pas »

Des candidats en provenance des provinces de l’ex-Equateur (Mongala, Nord et Sud Ubangi, Tshuapa), ces candidats auraient voulu passer ce concours chacun dans sa province, vue la difficulté de déplacement qu’ils ont connue.

Toutefois ils disent avoir le moral haut pour affronter cette épreuve nationale :

« Nous restons auprès des familles d’accueil car nous n’avons pas de moyens de louer les chambres dans les hôtels ».

Pour sa part, le président du Conseil provincial de la jeunesse/Equateur, Agapao Ipondo a déploré la faible participation par rapport au dernier concours qui remonte en 2012. Lire aussi: Concours des magistrats : le Président de la Cour Constitutionnelle à Lubumbashi pour le coup d’envoi

Lire :  Dieudonné Bolengetenge demande aux femmes de la DFC d'appuyer sur l'accélérateur pour occuper le premier rang