CENI RDC au Lesotho

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, séjourne depuis le mercredi 28 septembre 2022, à Maseru, capitale du Lesotho, en qualité de Chef de mission du forum des commissions électorales des États de la SADC (ECF-SADC) dans le cadre des élections législatives du 7 octobre 2022.

Au lendemain de son arrivée, le numéro un de la centrale électorale congolaise a présidé une réunion d’orientation qui a connu la participation des observateurs venus de l’Angola, du Botswana, de la RDC, de l’Eswatini, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de l’Afrique du Sud, de la Tanzanie et du Zimbabwe.

Au cours de cette réunion, il a circonscrit les contours de la mission lui assignée devant les 10 des 16 États composant la SADC qui prennent part à cette mission d’observation électorale.

Mission d’observation électorale

Denis Kadima a essentiellement donné les orientations et les directives en formant les équipes à déployer dans l’ensemble du pays. Cela a précédé les échanges sur les attentes de la délégation.

Dans son intervention, le Président de la CENI est revenu sur son attachement particulier au Lesotho, un pays qui l’a accueilli en 1998 pour sa toute première mission d’observation électorale.

Pour la réussite de la présente mission, Denis Kadima a désigné son homologue de la Commission électorale de la Namibie, comme son Vice-président.

Deux membres de la plénière de la CENI/RDC ont été déployés pour observer le scrutin dans quelques bureaux de vote de la capitale. Il s’agit de Mme Joséphine Ngalula et M. Pascal Lipemba qui ont pu ainsi observer l’élection anticipée dans quelques bureaux de vote de la capitale.

Lire :  RDC : la CENI a déposé son rapport annuel à l'Assemblée nationale

La délégation de l’ECF-SADC a aussi échangé avec les membres de la Commission électorale du pays hôte pour lesdites élections législatives dont 65 partis politiques briguent les 120 sièges du parlement et 33 du Sénat, le 7 octobre 2022.

Les élections législatives sothiennes

Il est à signaler que l’organisation des législatives de 2022 est compliquée par la pandémie de Covid-19 et le manque de budget qui pousse le gouvernement Sothiens à repousser le scrutin de juin à septembre, puis octobre.

Quant à son système électoral, le Lesotho est une monarchie constitutionnelle dotée d’un parlement bicaméral dont la chambre basse est composée de 120 députés élus pour un mandat de cinq ans au suffrage direct. Son mode de scrutin, mixte, s’apparente au système électoral allemand. Sur les 120 sièges, 80 sont pourvus au scrutin uninominal majoritaire a un tour dans autant de circonscriptions électorales uninominales. Lire aussi: Le Président de la CENI, Denis Kadima, expérimente Opération des kits d’enregistrement des électeurs à Kinshasa

Gel Boumbe