Muene-Ditu, Lomami

A Muene-Ditu, deuxième ville de la province du Lomami, la population fait preuve d’un sens civique inhabituel : de son propre gré, elle a commencé à détruire spontanément les constructions anarchiques érigées le long des artères principales de la ville, afin de permettre la construction de routes en béton armé par l’entreprise chinoise GREC 7.

Un camion benne à bascule de GREC 7 déversant du béton pour la construction des canalisations à Muene-Ditu

En effet, tous ceux qui ont construit anarchiquement sur la voie publique se sont évertués mercredi 28 septembre à démolir leurs maisons commerciales, dépôts, restaurants et bureaux au cours de la journée. Un mouvement inhabituel et perceptible sur la ville où l’on a pu voir, qui une tôle et une brique, qui une chaise et une table, les déplacer pour laisser place aux engins de l’entreprise GREC 7 de poursuivre la construction des routes sur une distance de 5 km sur la ville.

Un geste qui indique la volonté de voir le projet Tshilejelu du président Félix Tshisekedi apporter un changement dans cette ville. Notons que ces travaux vont contribuer à résoudre les problèmes de la canalisation des eaux de pluie qui restent un problème dans cette ville de Muene-Ditu. Lire aussi: Félix Tshisekedi a lancé les travaux de réhabilitation et modernisation des voiries urbaines

Etienne Mukendi Tshitshi/Muene-Ditu

Lire :  Lomami : une raffinerie d’huile d’arachide installée à Kabinda