groupe Mai-mai

La convention pour le respect des droits humains CRDH/ Irumu, en province de l’Ituri se félicite de l’arrestation du chef rebelle Jean Baptiste Alias Kyandenga, du groupe Mai-mai Kyandenga auteur de plusieurs atrocités commises dans la région de Beni-Ituri.

Jean-Baptiste Kambale Kapaku, alias Kyandenga

Christophe Munyanderu coordonnateur de cette structure de défense des droits humains, exhorte par cette même occasion la justice militaire à fixer dans l’urgence le dossier opposant le ministère public à ce seigneur de guerre, pour qu’il réponde de ses actes posés dans la zone. Notre personne ressource recommande par ailleurs aux jeunes gens qui se sont déjà enrôlés dans des forces négatives, de quitter la brousse pour se rallier aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans l’unique objectif d’éradiquer définitivement ce phénomène sécuritaire qui secoue la région depuis de nombreuses années.

Précisons que c’est depuis le dimanche 18 septembre dernier que le chef rebelle Jean Baptiste Alias Kyandenga avait été appréhendé avec dix combattants Mai-mai qui assuraient sa sécurité à Butembo au Nord-Kivu, par les services de sécurité pendant qu’il planifiait des nouveaux massacres dans la région de Beni-Butembo. Son mouvement rebelle est cité dans plusieurs rapports comme mouvement supplétif au mouvement terroriste ADF/MTM. Lire aussi: Supplétif des ADF, Kyandenga et 10 de ses hommes arrêtés à Butembo

Venatche Ndaliko/Beni

Lire :  RDC : Le BCNUDH a documenté 7.909 cas de violations et atteintes aux droits de L'Homme

Leave a Reply

Your email address will not be published.