Déplacés internes en Ituri

La chefferie des Bahema-Badjere à une vingtaine de kilomètres de la commune rurale de Mungbwalu, dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri continue de se vider de ses habitants à la suite d’une nouvelle incursion attribuée aux miliciens de la Codeco signalée dans la matinée du vendredi 09 septembre au village de Mbidjo.

Joint par infocongo.net, Charité Banza président de la société civile coordination territoriale de Djugu, soutient que des milliers de familles quittent la zone et les unes prennent la direction de Bunia, chef-lieu de la province, et les autres vers Mungbwalu, craignant pour leur sécurité.

À la suite de cette dégradation de la situation sécuritaire, les écoles et hôpitaux ont été contraints de fermer leurs portes, ce qui rend de plus en plus chaotique la situation humanitaire dans cette zone. Charité Banza recommande à l’Etat congolais de tourner son regard vers le territoire de Djugu, théâtre de multiples atrocités commises par les miliciens Codeco depuis de nombreuses années.

Soulignons que lors de la dernière attaque des miliciens Codeco à Mbidjo, dans la chefferie des Bahema-Badjere, environ 17 civils ont été tués, plus de 400 maisons réduites en cendres au côté de plusieurs biens de la population emportés par ces assaillants. Lire aussi: Ituri : une vingtaine d’écoles peinent à rouvrir à Djugu secoué par les miliciens de la CODECO

Venatche Ndaliko/Beni

Lire :  Ituri : 34 miliciens CODECO neutralisés par les FARDC dans la région de Kobu