Kinshasa : Fin du moratoire accordé aux « Wewa » par Gentiny Ngobila

Les motos-taxis non identifiés n’ont plus le droit de circuler dans la capitale congolaise, Kinshasa. En effet, ce mercredi 10 août a pris fin le moratoire de 20 jours accordé aux conducteurs de motos-taxis communément appelés « wewa » par le gouverneur Gentiny Ngobila.

« Dès ce jeudi 11 août, il n’y aura plus de motos sans plaque dans la ville de Kinshasa », a dit le Général Sylvano Kasongo. Le numéro un de la Police dans la capitale annonce « une grande opération pour arrêter toute moto (taxi ou personnelle) non-identifiée ».

« Pour récupérer sa moto confisquée, il faut d’abord commander la plaque et payer les pénalités. Nous avons déjà la base légale qui est l’arrêté du gouverneur. La Police sera déployée à travers toute la ville », prévient le Commandant de la Police ville de Kinshasa.

Pour rappel, le gouverneur de la ville de Kinshasa avait accordé un moratoire de 20 jours aux motocyclistes pour se mettre en ordre avec les deux mesures prises concernant leur activité de transport en commun.

Il s’agit d’une part de l’exigence de se procurer une plaque d’immatriculation pour une bonne identification pour chaque moto et de l’autre, de l’obligation d’avoir deux casques dont un pour le conducteur et le second pour le client.

Ces mesures ont été prises au cours d’une réunion tenue, le jeudi 21 juillet 2022, avec les associations et les responsables des motocyclistes de la ville de Kinshasa, en la salle polyvalente de l’Hôtel de ville.

Par la même occasion, le gouverneur Ngobila a indiqué que les motards sont interdits d’exercer dans la commune de la Gombe. Lire aussi: Bientôt l’identification de tous les “Wewas” de Kinshasa

Lire :  Les agents commis à la riposte contre Ebola en grève à Goma

Leave a Reply

Your email address will not be published.