Nord-Kivu : la diarrhée décime au village Ntoto, 8 morts déjà

Au village Ntoto, dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu) la diarrhée décime la population. Déjà 8 personnes sont décédées en l’espace de trois semaines.

Le député national élu de ce territoire, Prince Kihangi a fait cette alerte, mercredi 3 aout, dans un communiqué de presse. Il a déploré la carence de médicaments qui s’observe dans les structures sanitaires de cette partie du Nord-Kivu.

Craignant le pire vu l’enclavement du milieu, Prince Kihangi a invité le gouverneur du Nord-Kivu ainsi que les autorités sanitaires à s’enquérir urgemment de cette situation.

« Et beaucoup d’autres cas sont en train d’être suivis dans de structures sanitaires locales, lesquelles sont dépourvues de médicaments essentiels pour arrêter cette maladie. Voilà pourquoi, nous sommes en train de lancer cet appel au gouverneur militaire du Nord-Kivu pour prendre toutes les dispositions nécessaires afin de l’arrêter », a-t-il recommandé.

Cet élu a également invité le chef de Division provinciale de la santé du Nord-Kivu à bien vouloir déployer une équipe sur le terrain pour suivre les cas et leur apporter les premiers soins.

Il a demandé aux communautés locales de respecter les exigences sanitaires en vue d’éviter des éventuelles propagations :

« En même temps, nous demandons aux membres de la communauté locale à bien vouloir respecter toutes les normes exigences sanitaires pour éviter toutes propagations dans la région ».

Avec Radio Okapi.net

Lire :  Nord-Kivu : La Centrale Hydroélectrique de ENK attaquée par les miliciens Mai-Mai à Bashu

Leave a Reply

Your email address will not be published.