Nord-Kivu : plus de 700 ménages de déplacés en détresse à Pinga

La société civile de Pinga, dans le territoire de Pinga (Nord-Kivu) a lancé, mardi 2 août, un appel à l’aide au gouvernement et aux humanitaires pour assister plus de 700 ménages de déplacés en détresse.

Ces déplacés sont dépourvus de tout et vivent dans des conditions très difficiles. Il s’agit d’environ 720 familles ont fui, par vagues, les affrontements entre deux factions de Mai-Mai Nyatura, qui rivalisent dans la zone de Bashali-Mokoto. Ces personnes sont venues de plusieurs villages, notamment Bihiri, Karuta, Bukere, Lukala, Haama, Kituangana et autres dans la chefferie de Bashali-Mokoto.

Elles ont fui les affrontements entre le groupe Nyatura-Bazungu de Jean-Marie et celui de Nyatura d’un major autoproclamé Munyawera.

Ces groupes armés locaux qui se disputent cette zone commettent plusieurs exactions sur les populations civiles. Cette situation a occasionné un grand nombre de mouvements de la population vers Pinga.

Toujours selon la société civile, certains déplacés vivent dans les écoles de la place notamment à l’EP Bushimo, tandis que d’autres sont dans des familles d’accueil et à l’ancienne base de la MONUSCO à Pinga.

Déjà, des cas de maladies sont enregistrés dans des structures sanitaires locales.

Des sources concordantes dans la zone déplorent l’absence de l’autorité de l’Etat dans les villages où se battent ces Mai-Mai Nyatura.

Pendant ce temps, le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, HCR a déclaré son incapacité à faire face aux besoins humanitaires des déplacés et réfugiés, par manque de financement.

Lire :  Beni : 500 signatures déjà récoltées pour une pétition visant le départ de la Monusco

Leave a Reply

Your email address will not be published.