RDC : La CENI Clôture l’atelier de revisitation des mesures d’application de la Loi électorale

Le premier vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Bienvenu Ilanga, qu’accompagnait Me Fabien Boko, membre de la plénière, a clôturé, à l’hôtel Platinum à Gombe, les travaux de l’atelier de revisitation des mesures d’application de la loi électorale promulguée le 29 juin dernier par le président de la République.

Durant 7 jours des travaux de cet atelier dont les lampions sont éteints le mercredi 25 juillet, les experts juristes de la CENI ont travaillé activement sous la conduite du Directeur de cabinet adjoint, chargé des questions juridiques, Me Dave Banza. L’objectif de ces assises était d’actualiser les mesures d’application de cette loi, au regard des innovations y apportées par le parlement.

Bienvenu Ilunga 1er VP CENI

Le premier vice-président de cette institution d’appui à la démocratie a, dans son allocution de clôture, manifesté son sentiment de satisfaction du travail abattu par le Desk juridique de la CENI.

« Au nom du Président Denis Kadima, je clore avec plaisir et un sentiment de satisfaction cet atelier. Comme nous l’avions dit à l’ouverture, le législateur a apporté les innovations dans la nouvelle loi électorale, il était tout à fait logique après sa promulgation par le chef de l’État, le 29 juin dernier, que nous puissions nous atteler sur les mesures d’application. C’est à cet exercice que nous nous sommes attelés durant 7 jours », a indiqué le premier vice-président de la Centrale électorale.

Adressant aux experts juristes de la CENI qui ont pris part à ces travaux, Bienvenu Ilanga leur a demandé de mettre en pratique les connaissances acquises : « Vous avez pu trouver une nouvelle écriture adaptée aux innovations contenues dans cette loi, de manière à mettre à la disposition de la plénière de la CENI, un projet des mesures d’application de cette loi. Je vous félicite au nom de la plénière et particulièrement au nom du Président de la CENI ».

Lire :  RDC : cinq pays pilotes retenus pour le vote des congolais de l’étranger

De continuer, il a également chargé les experts de la Centrale électorale :

« Comme vous le savez, nous sommes déjà dans la phase opérationnelle du processus électoral, les connaissances que vous avez acquises ici, devront certainement nous permettre d’être à la hauteur de la tâche qui vous attend quand vous serez déployés sur terrain, au moment des contentieux électoraux. Certes, j’espère que vous allez faire un bon travail pour le compte de notre institution », a conclu l’orateur du jour.

Il sied de signaler que la nouvelle loi électorale comprend certaines innovations entre autres l’introduction du seuil de recevabilité, la prise en compte de la dimension genre, l’exemption et la distinction des inéligibilités. Avec cette innovation, les élections de 2023 vont se démarquer des cycles précédents. 

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.