Vente carburants à Mbuji-Mayi

Après la décision de la Fédération des entreprises du Congo (FEC Grand Nord Kivu) de suspendre momentanément toutes les opérations liées à l’exportation et à l’importation des produits commerciaux à la suite de la persistance de l’insécurité dans la région de Beni-Ituri, il s’observe déjà une flambée des prix des produits commerciaux.

Ainsi, un litre de carburant qui s’achetait à 3200 FC se négocie actuellement entre 4500 à 5000 FC dans la région de Beni-Butembo.

Dans une ronde effectuée par le reporter d’infocongo.net, certains habitants haussent le ton et parlent de l’auto-flagellation. De ce fait ces derniers recommandent au gouvernement congolais de vite répondre aux désidératas des opérateurs économiques avant que le pire ne soit vécu dans la zone.

Par ailleurs, les points focaux des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et de l’armée ougandaise (UPDF) ont initié un cadre d’échange avec les opérateurs économiques au poste frontalier de Kasindi-Lubiriha dans le territoire de Beni, une façon de tenter a trouvé un terrain d’entente au tour de cette problématique, lundi 11 juillet dernier.

Rappelons que c’est depuis Vendredi 08 juillet que la FEC grand Nord-Kivu avait annoncé la suspension des opérations liées à l’exportation et l’importation des marchandises au poste frontalier de Kasindi, à la suite de la persistance de l’insécurité dans la région de Beni-Ituri, caractérisée par les tueries des civils, incendies des véhicules et maisons d’habitation et de commerce. Lire aussi: Nord Kivu : la FEC suspend les opérations d’exportation et d’importation des marchandises

Venatche Ndaliko/Beni

Lire :  Beni manifestation anti-Monusco: 6 militants de la Lucha interpellés, deux autres blessés

Leave a Reply

Your email address will not be published.