Francs congolais

Suite à la crise multidimensionnelle que traverse Afriland First Bank, le gouvernement de la République a approuvé la somme de 100 milliards de francs congolais au profit de cette institution financière pour faire face à la situation tendant vers sa faillite.

Le ministre des finances, Nicolas Kazadi, qui l’a annoncé lors de la 60e réunion du conseil des ministres tenue vendredi 1er juillet, a précisé que cette somme d’argent permettra à la banque de normaliser toutes ces opérations.

Faisant la lecture du compte rendu de la réunion, le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, est revenu sur l’information de son collègue des Finances.

« Le ministre des finances a informé le gouvernement sur l’évolution de la situation en rapport avec la mise sous administration provisoire de Afriland First Bank SA. Il y a notamment les actions entreprises pour assurer la normalisation dans les opérations bancaires en faveur de la clientèle. Des mesures particulières ont été prises pour alléger la charge de déposant qui ont utilisé leurs avoirs pour leurs obligations à l’égard du trésor public. Par conséquent, le gouvernement a approuvé, conformément aux textes légaux et réglementaires en la matière de donner sa garantie à la banque centrale du Congo à concurrence de 100 milliards de FC, en vue de permettre l’ouverture d’une ligne de crédit en faveur de la banque pour une totale normalisation de ces opérations », a-t-il expliqué.

Conformément aux dispositions des articles 41 à 48 de la Loi n° 003/2002 du 02 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des établissements de Crédit, Afriland First Bank CD S.A a été mise sous gestion d’un comité d’administration provisoire chargé de gérer provisoirement la banque.

Lire :  Télécommunications : une plainte citoyenne met un terme à la taxe RAM

Ce comité composé de 7 personnes est chargé de préparer dans un délai de cent quatre-vingts (180) jours le plan de redressement d’Afriland First Bank.

« A cet effet, Il leur est substitué le Comité d’Administration Provisoire, ayant pour tâches essentielles d’assurer la gestion courante de la banque, de servir d’interface avec toutes les parties prenantes à la résolution de la situation de crise qui prévaut dans la banque et de préparer dans un délai de cent quatre-vingts (180) jours francs, à dater de l’affichage du présent avis au siège social, le plan de redressement de Afriland First Bank CD », a annoncé un communiqué de la BCC.

Et si le comité mis en place aura à bien gérer ladite somme, on va espérer au redressement de cette institution financière. Lire aussi: RDC/Finances : Afriland First Bank CD prête à rejoindre BIAC dans la faillite ?

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.