New-York : le Conseil de sécurité de l’ONU maintient l’embargo sur les armes contre la RDC sans l’appui des Africains, de Moscou et Pékin

Le Conseil de sécurité de l’ONU a prolongé jeudi pour un an le régime de sanctions imposé à la République démocratique du Congo, sans l’appui des trois pays africains qui en sont membres, ni de la Russie et de la Chine. Ces sanctions concernent notamment l’embargo sur l’achat des armes et munitions de guerre et obligent la RDC à des notifications préalables à l’acquisition de matériels d’armement.

Ces cinq pays ont marqué leur opposition au texte rédigé par la France en s’abstenant. Le texte qui nécessitait au moins neuf voix en sa faveur a recueilli le soutien des dix autres membres du Conseil où figurent six Etats occidentaux, le Brésil, le Mexique, les Emirats arabes unis et l’Inde.

Les pays africains, la Russie et la Chine derrière la RDC

Le Ghana, le Gabon, le Kenya, la Russie et la Chine ont été unanimes, dans leurs explications de vote, pour dénoncer une résolution qui va à l’encontre de la souveraineté de la RDC et qui limite, selon eux, sa capacité à combattre les groupes armés qui continuent de proliférer notamment dans le nord-est du pays.

La France a rappelé pour sa part la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui s’était tenue la veille et au cours de laquelle ont été exprimées des inquiétudes sur la recrudescence des violences dans le nord-est du pays.

« Le Conseil de sécurité doit être en mesure de sanctionner ceux qui sont responsables de l’instabilité à l’est de la République démocratique du Congo », a dit l’ambassadeur français, Nicolas de Rivière, en faisant valoir que la procédure de notification avait été allégée et ne remettait « pas en cause l’embargo sur les armes visant les groupes armés actifs » en RDC.

Lire :  Retrait de la MONUSCO : Sama Lukonde et le Gouv Théo Ngwabidje pas vraiment d’accord

Les cinq pays qui se sont abstenus voulaient, comme Kinshasa, la suppression de toute notification d’acquisition d’armes.

Les pays qui ont voté contre la levée de l’embargo sur l’achat des armes et munitions par la RDC jeudi 30 juin à l’ONU sont : les USA, la France, la Grande Bretagne, les Émirats Arabes Unis, l’Inde, la Norvège, l’Irlande, le Brésil, le Mexique et l’Albanie.

Ont voté en faveur de la levée de l’embargo pour la RDC : le Gabon, le Ghana, le Kenya, la Chine et la Russie.

Pour rappel, la RDC fait actuellement face à l’activisme des groupes armés et forces négatives étrangères et à une invasion de l’armée rwandaise sous couvert des terroristes du M23, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Lire aussi: La RDC renonce à sa candidature au Conseil de sécurité de l’Onu

Leave a Reply

Your email address will not be published.