Beni :18 morts enregistrés dans des attaques ADF en l’espace de deux jours

18 personnes ont trouvé la mort en l’espace de deux jours des suites d’attaques perpétrées par les terroristes ougandais de l’ADF. Des opérations sanglantes qui ont endeuillé plusieurs agglomérations du territoire de Beni (Nord-Kivu) la journée de vendredi et de samedi 25 Juin 2022.

La première attaque ayant fait 7 morts était enregistrée dans le groupement Batangu-Mbau. Selon Salomon Mupanda Mathe, infirmier titulaire du centre de santé de Samboko-Tsanitsani, plusieurs civils ont aussi été enlevés par ces assaillants au cours de la même attaque.

Les rebelles ont aussi incendié plusieurs maisons. Un autre civil a été tué loin de là dans le groupement Bambuba-Kisiki, sur la Route nationale numéro 4. Cette attaque a été vite contrée par les FARDC, a affirmé Sabiti Njiamoja délégué du gouverneur affecté à Eringeti.

« Les éléments FARDC étaient vigilants et ont repoussé les assaillants », a-t-il fait savoir en précisant qu’un otage a été libéré par les éléments FARDC en poursuivant l’ennemi.

Par ailleurs, les mêmes violences ont été observées le matin de samedi 25 Juin dans une nouvelle attaque à Momove près d’Oïcha. L’on parle d’au moins 9 civils tués et de deux blessés. Plusieurs personnes ont aussi été portées disparues.

La société civile qui a confirmé l’information par le biais de Kinos Kituo, dénonce que ces rebelles rôdent autour de plusieurs localités du territoire de Beni. Il demande à la population d’être vigilante, et aux autorités de mettre en déroute l’ennemi.

Depuis de nombreuses années le terroristes ADF ont multiplié leurs violences dans plusieurs parties du territoire de Beni où ils commettent lâchement des exactions sur les populations civiles. Lire aussi: RDC : 4 morts et des maisons incendiées dans une nouvelle attaque ADF à Oicha

Lire :  Nord-Kivu : La Centrale Hydroélectrique de ENK attaquée par les miliciens Mai-Mai à Bashu

Azarias Mokonzi/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.