Nord-Kivu : les combats s’intensifient entre les FARDC et le M23 à Jomba

Les combats entre les FARDC et le M23 se sont intensifiés mardi 7 juin dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Les deux forces s’affrontent sur l’axe Sabinyo, dans le groupement de Jomba, à plus de 70 kms au Nord-Est de Goma, vers la frontière avec l’Ouganda.

Plusieurs sources locales renseignent que des tirs à l’arme lourde se font encore entendre vers la colline de Runyonyi, précisément à la rivière Kamira, sous le pied de cette colline, témoignent les habitants.

Le porte-parole du M23, le Major Ngoma déclare que le M23 n’a jamais quitté Runyonyi et Chanzu, en dépit des bombardements engagés par l’armée. Il annonce l’intention de son mouvement de poursuivre avec les affrontements.

En revanche, du côté de l’armée, il n’y a aucune communication au sujet des affrontements de ce mardi.

Deux soldats tués

Dans une communication officielle de l’armée du lundi 6 juin, le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu a indiqué qu’au cours de l’attaque de la position de l’armée, des obus tirés par le M23 sont tombés aux alentours de la position FARDC de Bugusa, à Jomba.

Le porte-Parole du gouverneur de province, le général Sylvain Ekenge parle d’au moins deux militaires tués et cinq autres blessés, lors de l’attaque.

Le général Ekenge dénonce l’usage des canons à longue portée qui, selon lui, témoigne du soutien que le M23 bénéficierait de son allié naturel. Le général Ekenge regrette que, cette énième attaque rebelle intervienne malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales.

Face à cette situation et aux intentions belliqueuses du M23, les FARDC ne font que riposter, dit-il.

Lire :  RDC : Josué Mufula insiste sur l'amélioration des conditions sociales de ses électeurs dans son rapport de vacances parlementaires

avec Radio Okapi.net

Lire aussi: RDC : Moussa Faki Mahamat appelle le M23 à déposer définitivement les armes

Leave a Reply

Your email address will not be published.